Économie de la Corée du Nord: Économie, Corée du Nord, Produit national brut, Produit intérieur brut, Armes nucléaires en Corée du Nord, Division 39 PDF

Principalement après 1990 économie de la Corée du Nord: Économie, Corée du Nord, Produit national brut, Produit intérieur brut, Armes nucléaires en Corée du Nord, Division 39 PDF ce jusqu’en 2002, l’économie de la Corée du Nord s’est basée sur un choix de développement autocentré, de type  socialiste soviétique , recherchant l’autosuffisance. Dans les années qui suivent sa fondation la Corée du Nord connait un développement économique fulgurant, au point d’apparaitre comme l’un des modèles de réussite en Asie. Depuis 2002, certaines réformes économiques ont été mises en place, comparables aux mesures de libéralisation mise en place en Chine dans les années 1990.


Ce contenu est une compilation d’articles de l’encyclopédie libre Wikipedia. Jusque 2002, l’économie de la Corée du Nord s »est basée sur un choix de développement autocentré, de type « socialiste soviétique », recherchant l »autosuffisance. Les échanges avec l »extérieur de biens ou de personnes ont longtemps été strictement limités, en application du principe national de Juche, que l »on peut traduire ici par le terme d »Â« autosuffisance ». Néanmoins, la Corée du Nord a reçu une importante aide chinoise et soviétique après la guerre de Corée (1950-1953), et une aide alimentaire internationale depuis la famine des années 1990. Depuis 2002, certaines réformes économiques ont été mises en place, comparables aux mesures de libéralisation mise en place en Chine dans les années 1990.

40 milliards de dollars en 2005, soit 1 700 dollars par habitant. Le 10 août, les industries sont nationalisées, le 22 décembre c’est le tour des ressources naturelles. La guerre de Corée, qui désorganise fortement l’économie des deux Corées, finit de facto en 1953 avec l’armistice de Panmunjeom et donne à la Corée du Nord ses frontières actuelles. En revanche, le Sud disposait de meilleures terres agricoles que le Nord montagneux. Ainsi le Parti du travail centralise, planifie et dirige l’économie. Statue en mémoire du mouvement Chollima.

Le mouvement Chollima est mis en place en 1956 ou 1958 et vise à accélérer le développement économique du pays. Le métro de Pyongyang a été inauguré en 1973. 1970, cependant, la situation s’inverse, la croissance économique s’est fortement ralentie avant de devenir nettement négative après 1990 et la perte de ses partenaires commerciaux. C’est au début des années 1990 que le modèle économique, concentré sur l’industrie lourde, atteint ses limites.

L’embargo américain, la disparition de l’URSS et des catastrophes naturelles — sécheresse, inondations — ont entraîné d’importantes difficultés économiques et alimentaires après 1990. Les données publiées sont rares, et sont rarement fiables, mais il semble que dès 1991, la production agricole est devenue insuffisante tandis que l’aide des pays frères se tarissait. 3,76 millions de tonnes en 1995, année du premier appel à l’aide internationale. 2000 selon le ministère de l’unification sud-coréen, en l’absence de statistiques officielles nord-coréennes. En particulier, les travailleurs peuvent partager les excédents de production sortis de leurs usines. En outre, la  Commission de planification , organisme d’État qui fixait auparavant la direction que devait prendre l’économie nationale, s’est vue reléguée à l’analyse de scénarios.