Abrégé géopolitique de l’Amérique latine PDF

Sauter à la navigation Sauter à la abrégé géopolitique de l’Amérique latine PDF Cet article concerne la politique aux États-Unis, les institutions politiques des États et du gouvernement fédéral et la vie politique américaine indépendamment des administrations successives. Le système politique des États-Unis repose sur trois principes fondamentaux : la République, la démocratie et le fédéralisme. Chaque État des États-Unis dispose d’un gouverneur accompagné dans une grande majorité d’États d’un lieutenant-gouverneur dont les attributions varient. Les gouverneurs sont élus au suffrage universel direct et les partis politiques organisent des primaires pour chaque poste à pourvoir.


L’essentiel de géopolitique pour comprendre la formation territoriale des États d’Amérique Latine et leurs problèmes contemporains, les problématiques de désenclavement vers les océans, l’origine sociale et identitaire des guérillas, la transformation démographique et mégapolistique, le jeu des États-Unis et les oppositions à celui-ci, l’importance du pétrole sud-américain, la mondialisation du Brésil… Auteur de très nombreux livres de géopolitique, spécialiste des questions identitaires et religieuses, Francois Thual, soucieux une nouvelle fois de dépasser le clivage entre sociologie et géopolitique, étudie sur le théâtre de l’Amérique latine le lien entre les forces sociales et les forces identitaires et souligne l’importance toute particulière des oligarchies et de leurs stratégies géopolitiques. Une analyse synthétique rare pour comprendre un monde vers lequel l’Europe est de plus en plus appelée à revenir…

Le financement des campagnes : il existe un financement public pour la campagne présidentielle, contrôlé par la commission électorale fédérale. Séparation des pouvoirs : elle est garantie par la Constitution et son application est très stricte. Le Congrès créé les lois, le président les exécute par décrets et la Cour suprême les interprète. Ces commissions sont composées de membres des deux principaux partis du pays. En juin 2004, The New York Times publie un éditorial dans lequel la rédaction reconnaît avoir diffusé des informations sans les vérifier suffisamment, et même des nouvelles fausses en faisant confiance aux informations fournies par l’administration du président George W. Articles détaillés : Gouvernement fédéral des États-Unis, Administration aux États-Unis et Président des États-Unis. La Maison-Blanche, résidence officielle du président des États-Unis.

Article détaillé : Présidence de Bill Clinton. Article détaillé : Présidence de George W. Article détaillé : Présidence de Barack Obama. Article détaillé : Présidence de Donald Trump. Le Capitole des États-Unis, où siègent la Chambre des représentants et le Sénat. Le pouvoir législatif fédéral est bicaméral. Chambre des représentants des États-Unis, qui représente les citoyens américains, composée de 435 représentants.

Sénat des États-Unis, qui représente les États fédérés, composé de 100 sénateurs, deux par État. En cas de désaccord sur un texte législatif entre les deux chambres, celles-ci mettent en place un Comité de conférence du Congrès. Le pouvoir judiciaire américain est divisé entre son organisation fédérale, à la tête de laquelle se trouve la Cour suprême, et les systèmes propres à chaque État. Pour une partie des constituants, l’État doit être fort et ne laisser aux états fédérés que des compétences secondaires. La véritable structuration du paysage politique nait à l’occasion de la guerre de Sécession. En 1854, pour s’opposer au Kansas-Nebraska Act, loi pro-esclavage promulguée par les États du Sud des États-Unis, émerge un nouveau parti, le Parti républicain, porté par Abraham Lincoln.

Unis et si possible des institutions internationales comme l’Organisation des Nations unies et la Cour pénale internationale. Cependant, certains services demeurent publics, notamment la sécurité sociale. Ceci peut s’exprimer par une opposition aux revendications des homosexuels, une opposition au darwinisme et autres théories scientifiques qui contrediraient leur croyance. Le collège électoral des États-Unis en 2016.

De plus, la plupart des grandes villes votent largement démocrate, tandis que les campagnes sont acquises aux républicains. Les États les plus conservateurs sont les États de la Bible Belt, du Midwest, ainsi que l’Utah et l’Idaho. Parmi les 20 comtés des villes les plus peuplées, les démocrates ont été majoritaires de partout à l’exception de Phoenix, Fort Worth et Jacksonville. Chacun de ces États dispose d’une autonomie très importante dans les domaines sociaux, culturels, éducatifs, économiques, judiciaires etc.

Le gouvernement fédéral est souverain quant à la politique extérieure et à la défense ainsi que dans les relations économiques entre les États. Le pouvoir législatif des assemblées nationales est très limité par les droits individuels des États. Le gouvernement ne peut que définir des orientations, rarement imposer sa politique. La marche sur Washington pour l’emploi et la liberté en 1963. Il s’agit principalement d’un mouvement non violent dont le but est l’obtention de l’égalité des droits politiques à tout citoyen san regard pour sa couleur de peau. Symbolisé par la figure emblématique de Martin Luther King Jr. Le mouvement des droits civiques est composé d’un grand nombre de groupes divers.

Articles détaillés : Politique indienne du gouvernement américain et Afro-Américains. Bien avant la Déclaration d’indépendance, les colons américains avaient commencé à repousser les tribus indiennes des territoires défrichés. Les Noirs importés d’Afrique pendant la période coloniale et jusqu’à la Guerre de Sécession ont eu, dans les États du sud, le statut d’esclaves. La loi d’émancipation leur a, en principe, accordé des droits identiques à ceux des citoyens blancs. Dans la pratique les États, en particulier ceux du Sud, ont maintenu des systèmes discriminatoires jusqu’aux années 1960. Aujourd’hui le problème se déplace sous l’angle social avec les droits des communautés homosexuelles. Les États-Unis restent le premier pays d’immigration au monde par le nombre d’étrangers venant s’établir sur leur territoire.

3 200 km de frontière mexicaine surveillé par moins de 13 000 gardes-frontières qui ne manquent pas de matériel de surveillance : lanternes et projecteurs, jumelles de visions nocturnes, chiens, chevaux hélicoptères, etc. 50 000 visas seront accordés par la loterie de visas d’immigrant pour 2007 pour des personnes voulant s’établir dans ce pays, en plus des demandes de visas traditionnelles. 70 000 réfugiés ont été pris en compte par le Programme d’accueil et de placement des réfugiés en 2005, contre 53 000 en 2004. Plus de 565 000 étudiants étrangers étudient aux États-Unis durant l’année scolaire 2004-2005. Une trentaine d’informations sont communiquées, notamment l’état civil et l’adresse qui figurent sur le passeport, la commande d’un plateau-repas basé sur une croyance, le numéro de carte de crédit. Article détaillé : Politique étrangère des États-Unis. La puissance américaine n’a pas toujours été une  hyperpuissance .