Aux sources du catéchisme. Histoire sainte et liturgie. 2. De Noël à Pâques : La vie de Jésus. PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Dans le Christianisme, le mariage est fondé dès la Création, et son caractère sacramentel a été institué par le Christ. Les aux sources du catéchisme. Histoire sainte et liturgie. 2. De Noël à Pâques : La vie de Jésus. PDF du mariage catholique ont été codifiées au fil des siècles, en particulier par le quatrième concile du Latran en 1215.


Dans la doctrine catholique, la sexualité est une création de Dieu, comme tout ce qui relève de la sphère biologique. Le mariage catholique est l’approche catholique pour articuler et faire s’épanouir simultanément vie sexuelle et vie spirituelle. Par ailleurs, pour l’Église catholique, le mariage est une réalité qui a été élevée à la dignité de sacrement : il existe donc un mariage naturel, institution reconnue comme telle. Article détaillé : Doctrines de l’Église catholique sur la sexualité. Ce qui fait la réalité du mariage catholique, c’est la manifestation de l’engagement des époux de se donner mutuellement l’un à l’autre. Le consentement matrimonial est l’acte de la volonté par lequel un homme et une femme se donnent et se reçoivent mutuellement en une alliance irrévocable pour constituer le mariage. Par assistant au mariage, on entend seulement la personne qui, étant présente, demande la manifestation du consentement des contractants, et la reçoit au nom de l’Église.

La liturgie est nécessaire pour  consacrer  le mariage, dans le sens où une marque spirituelle permanente aura été créée sur les époux, correspondant à leur engagement mutuel. Dieu en son nom dans le cas particulier de la sexualité. L’Eucharistie est la communion du Christ-Époux avec l’Église-épouse. De la même manière, le mariage est la communion sacramentelle entre un époux et son épouse, toute aussi chaste, sainte et emplie d’amour. Le mariage, en tant que sacrement nuptial, est analogue aux autres sacrements. Il y existe un lien entre le mariage et le célibat religieux : les prêtres et religieuses sont consacrés à Jésus-Christ et à la Vierge Marie aussi bien que les époux eux-mêmes. D’après le droit canon, le mariage est indissoluble parce que le sacrement laisse une marque permanente du Saint-Esprit sur l’époux et l’épouse.

De plus le mariage se définit par un don Total. Cette totalité se formalise par un désintéressement absolu, un engagement Libre, Intemporel, et Fidèle. Si un prêtre catholique constate que l’un des deux futurs époux rejette un des éléments constitutifs du mariage, le droit canon l’oblige à refuser le mariage religieux comme n’ayant pas de sens. Selon les dernières indications des évêques, le sacrement du mariage doit se préparer au moins un an à l’avance, en prenant contact avec sa paroisse. Cette dernière orientera vers un prêtre ou un diacre.