Blogs territoriaux, réseaux sociaux et nouveaux enjeux du web 2.0 pour les collectivités PDF

Un blogs territoriaux, réseaux sociaux et nouveaux enjeux du web 2.0 pour les collectivités PDF de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Sous l’impulsion de François Bayrou, élu président du parti en 1998, l’UDF opère un recentrage progressif, au prix de déchirements internes, avec notamment le départ de Démocratie libérale en 1998.


Refonte complète de la première édition du  » Blog territorial, nouvel enjeu de la communication locale  » (Territorial Editions, 2006), cet ouvrage est né d’un pari ambitieux : coller à l’esprit  » Web 2.0  » et à la dimension collaborative qui caractérisent les blogs, en ajoutant une dimension participative au premier travail de l’auteur. Concrètement, plus de 50 contributeurs, tous spécialistes de la communication publique, de la blogosphère ou des réseaux sociaux, livrent ici leur expertise et leur expérience dans un champ de réflexion élargi aux réseaux sociaux et au web dit  » social « . En perpétuelle évolution pour s’adapter aux usages des internautes, le blog a incontestablement gagné en maturité depuis trois ans et s’est également repositionné devant le succès phénoménal des réseaux sociaux (Facebook) et des microblogs (Twitter) : de  » carnet de notes personnel  » lié à l’instantanéité, il est devenu support d’information plus réfléchi, collaboratif et professionnel. Des réflexions préalables à la mise en ligne d’un blog ou d’une plateforme de blogs, ce livre, émaillé de nombreux conseils pratiques, interviews et retours sur expérience, vous guidera sur les chemins du web 2.0.

Gilles de Robien appelle fin 2005 l’UDF à revenir à l’alliance à droite. La campagne présidentielle de 2007 voit, pour la première fois depuis Raymond Barre en 1988, une personnalité du centre rassembler un soutien assez important pour être considérée comme éligible. 22 avril 2007, François Bayrou termine en troisième position. Les Français trouveront pour les représenter une force de contre-pouvoir, libre, capable de dire oui si l’action va dans le bon sens et non si elle va dans le mauvais sens. Capable, autrement dit, de faire sortir la politique des réflexes du toujours pour et du toujours contre, pour défendre l’intérêt général. Ni l’UDF, ni François Bayrou lui-même n’appellent à voter pour l’un des deux candidats restant en lice.

Nouveau Centre, qui se définit comme de centre droit et dans la majorité présidentielle. Francois Bayrou au premier meeting du Mouvement démocrate au Zénith, le 24 mai 2007. Le lancement public du Mouvement démocrate se déroule le 24 mai 2007 au Zénith de Paris. Deux partis politiques, l’UDF et Cap21 sont mentionnés dans les statuts du Mouvement démocrate comme membres fondateurs.

François Bayrou et la plupart des cadres du Mouvement en étant issus. Les candidats du parti portent alors l’étiquette  UDF – Mouvement démocrate . Bayrou lors du premier tour de l’élection présidentielle. 10 juin 2007, au premier tour. François Bayrou bénéficie de la décision de l’UMP de retirer son candidat — en ballottage défavorable, comme le candidat PS — dans un  geste d’amitié . 3 juillet 2007, le 5e vice-président national du Nouveau Centre. UDF sur les forums Internet et fut repris immédiatement par François Bayrou lors du Conseil national fondateur du 10 mai 2007.

Logo du Mouvement démocrate d’avril à mai 2007. Logo du Mouvement démocrate de mai à décembre 2007. Cette association de financement a été créée pour permettre le recueil des adhésions depuis le 24 mai 2007. Le nom exact déposé pour le rattachement financier des candidats aux élections législatives 2007 est UDF-Mouvement démocrate. Lors de son congrès, les statuts du parti ont été adoptés avec une procédure de votes à mains levées, à la suite de dizaines d’amendements.