Calendrier perpétuel Phares du monde PDF

La marque, présente dans 88 pays, compte 1 200 collaborateurs dont 900 calendrier perpétuel Phares du monde PDF Suisse. La maison produit en moyenne 30 000 pièces par an, toutes confectionnées à la main. Très vite, les co-fondateurs se réorganisent. La marque arrive sur le marché français l’année suivante.


Pour chaque jour de l’année, un phare photographié aux quatre coins du globe. Des prises de vue au coeur de la tempête, la nuit, l’été ou encore sous la neige, les phares de Philip Plisson se suivent mais ne se ressemblent pas. Cet agenda perpétuel vous offre 365 images spectaculaires de phares prises sur tous les continents, de l’Inde au Maroc, de la Bretagne au Brésil, en passant par l’Irlande, les États-Unis ou le Japon.

En 1899, la marque lance une montre de poche à grande complication. La même année, la manufacture présente sa collection Grande Complication. Parallèlement, une autre montre de poche à très grande complication est présentée. En 1918 et 1919 respectivement, Audemars et Piguet meurent.

En 1962, Georges Golay devient directeur commercial de l’entreprise. En 1989, la marque lance la  Dual Time . Trois ans plus tard, l’entreprise met au point un mouvement grande et petite sonnerie et répétition à quarts sur deux timbres. Jusqu’ici, seules les montres de poche pouvaient être pourvues de ce mécanisme. La particularité de ce modèle réside dans l’utilisation de l’acier. Son nom vient de Charles II d’Angleterre qui, pour échapper aux troupes d’Oliver Cromwell, se cacha dans un chêne, devenu un  chêne royal .

Au début, la montre peine à séduire. La montre est alors régulièrement revue et dotée de nouvelles fonctionnalités. En 2002, trente ans après le lancement de la montre, la marque édite une série spéciale et limitée : la Royal Oak Concept. En 2010, une autre Royal Oak fait parler d’elle, il s’agit du modèle Équation du temps, qui différencie heure solaire et heure légale. 423 composants sont nécessaires pour créer cette nouvelle montre. En 2011, la marque présente la Royal Oak Squelette Tourbillon à l’occasion du Salon international de la haute horlogerie. En 2014, la marque présente la Royal Oak Tourbillon Concept GMT lors du Salon international de la haute horlogerie.

En 1992, la manufacture lance une nouvelle version pour le sport extrême. Elle crée la collection Royal Oak Offshore. Un an plus tard, la Royal Oak Offshore Grande Complication fait son apparition. Contrairement à la Royal Oak, qui est un modèle moderne et sportif, la collection Jules Audemars est composée de montres au design plus classique. En 2011, la marque revoit la collection Jules Audemars.

D’autres modèles à destination des femmes viennent compléter cette série. Montre de la marque à quantième perpétuel. Un an plus tard, la marque lance la collection Millenary Ciel Étoilé. Celle-ci comprend deux montres ayant pour le thème la nuit et une évoquant la clarté du jour. En fonction du thème choisi par l’acheteur, la montre arbore tour à tour un disque bleu nuit ou en nacre blanche. Le boîtier en or gris ou rose est serti de 112 à 388 diamants.

Quelques années plus tard, le chanteur rend visite à la manufacture et découvre les ateliers du Brassus. En 2009, le tourbillon chronographe Millenary Carbon One intègre la collection. En 2014, à l’occasion de l’exposition  Watches and Wonders  à Hong Kong, la marque présente la Répétition minutes Millenary. Quatre ans plus tard, le tourbillon Edward Piguet Agate Mousse vient compléter la collection. Pour répondre à une demande en constante augmentation, l’entreprise recrute régulièrement. Deux ans de travaux suivent pour réaliser cette unité de production de dernière génération.

Elle comporte 300 postes de travail. En mars 2008, Audemars Piguet inaugure une nouvelle boutique à Genève. Avec une superficie de 300 m2, il s’agit de la plus grande boutique de la marque. Le 31 décembre 2013, la marque inaugure une nouvelle boutique à Zurich.

Celle-ci vient s’ajouter aux deux présentes à Genève. En 2010, Hong Kong est le premier marché de l’entreprise, suivi par la zone Amérique latine, avec en particulier le Mexique. Très vite, Audemars Piguet prend part au projet. En 1996, Dominique Renaud quitte sa société et vend ses parts.