Cours européen de pathologie chirurgicale du membre supérieur de la main PDF

L’exemple le plus classique de ces syndromes canalaires est représenté par le syndrome du CANAL CARPIEN. Mais la plupart de ces syndromes restent idiopathiques, sans cause retrouvée et en rapport uniquement avec les conditions anatomiques locales. Nous allons évoquer quelques syndromes canalaires périphériques dont l’ordre de présentation est agencé selon leur fréquence de rencontre cours européen de pathologie chirurgicale du membre supérieur de la main PDF pratique médicale courante.


Pour la deuxième année consécutive, les organisateurs du Cours Européen de Chirurgie de la Main et du Membre Supérieur, qui se déroule traditionnellement pendant la troisième semaine de janvier chaque année à l’Hôpital Européen Georges Pompidou, mettent à la disposition du plus large public le contenu du cours, plutôt que de limiter sa diffusion aux seuls inscrits. Ils espèrent ainsi diffuser les dernières connaissances sur de grands sujets de pathologie de la main et du membre supérieur parmi les chirurgiens de la main et du membre supérieur, orthopédistes ou plasticiens, soignant les enfants comme les adultes, les médecins rééducateur, les rhumatologues, les kinésithérapeutes, ergothérapeutes et infirmières des services concernés. Ce deuxième volume illustre de bien l’esprit dans lequel ces cours ont été organisés : plutôt que d’étudier les pathologies du membre supérieur par régions anatomiques (épaule, coude, poignet, main), ce sont des thèmes transversaux qui ont été retenus, exposant la totalité de la pathologie du membre supérieur par grands thèmes: raideurs post-traumatiques, syndromes canalaires, traumatologie ostéo-articulaire de l’enfant. Comme on le voit, la collection s’intéresse aux traumatismes récents, de l’enfant comme de l’adulte, et à la pathologie orthopédique froide, qu’elle touche l’os, les articulations, les muscles, les tendons, les artères ou les veines… Fait nouveau, ce cours conçu depuis des années sous l’égide du Collège Français des Chirurgiens Orthopédistes et Traumatologues est maintenant reconnu Formation Médicale Continue (FMC).

II – LE SYNDROME DU CANAL CARPIEN Il s’agit là, du syndrome canalaire le plus fréquent et de ce fait, le plus connu. La première description clinique de ce syndrome est attribuée à HUNT en 1909 et c’est quelques années plus tard que MARIE et FOIX, en 1913, en font la première description anatomique chez un malade dont le médian, écrivaient-ils, formait, immédiatement au dessus du ligament annulaire, un renflement ayant l’aspect d’un névrome. Ce syndrome se rencontre essentiellement chez l’adulte et plus souvent chez la femme. Rappelons que le nerf médian est moteur pour le court abducteur, le court fléchisseur et surtout l’opposant du pouce. Son territoire sensitif intéresse la face palmaire des 3 premiers doigts et la moitié du 4ème, ainsi que la face dorsale des 2ème et 3ème doigts au niveau de la dernière phalange. Les limites du canal carpien sont représentées par en arrière la gouttière osseuse du carpe et en avant le ligament annulaire antérieur tendu d’une berge à l’autre de la gouttière osseuse. Le plus souvent, il s’agit d’un syndrome canalaire primitif.