Des tramways et des hommes : Au coeur du chantier de Dijon PDF

Une rame Citadis 403 arrêtée à la station Homme de Fer, cœur du réseau. Plan du réseau en décembre 2018, avec la ligne G du BHNS. Le réseau de tramway de Strasbourg dessert la capitale alsacienne et six communes de son agglomération, ainsi que la ville frontalière allemande de Kehl. C’est au terme d’un long processus de prise de décision sur le plan communal en 1994, que la plus grande ville d’Alsace accompagne la réintroduction du tramway d’une requalification urbaine, si bien qu’en 2018, six lignes circulent sur des tramways et des hommes : Au coeur du chantier de Dijon PDF réseau long de plus de 45 km.


Après cinquante années d’absence, le tramway fait son grand retour à Dijon. Mode de transport écologique et formidable accélérateur de mobilité, son arrivée a permis de repenser entièrement les espaces urbains que desservent deux lignes réalisées simultanément, une première en France. Pour relever ce défi ambitieux, des hommes et des femmes ont dépensé sans compter leur énergie, unissant leurs outils, leurs forces et leurs compétences dans ce qui allait devenir une extraordinaire aventure humaine. Derrière l’intelligence des corps, des âmes profondes et attachantes se dévoilent peu à peu. Au coeur du chantier qui s’anime, ces artistes évoluent au gré de leur humeur, du temps et des saisons.

Le réseau moderne a été le premier en France à faire rouler des rames à plancher bas intégral. Article détaillé : Ancien tramway de Strasbourg. En plus d’un dense réseau urbain, existaient plusieurs lignes interurbaines. Rames Citadis et Eurotram sur les lignes B et C dans l’arrière-station Elsau. Dans les années 1980, face à la saturation des routes et du réseau de bus, la Communauté urbaine de Strasbourg étudie la construction d’un réseau de deux lignes de métro léger automatique de type  VAL .