Dictionnaire de l’Union européenne PDF

Cet article est une ébauche concernant la médecine. Le terme dictionnaire de l’Union européenne PDF vivisection est apparu vers 1820 dans les dictionnaires. Définitions et justifications se sont amenuisées par la suite. La vivisection étant une dissection sur le vif, cela implique que la dissection ne s’effectue que sur le mort, le cadavre.


Les questions européennes imprègnent chaque jour davantage l’actualité politique. Pourtant, tenter d’en comprendre les enjeux, c’est bien souvent se heurter à la complexité du fonctionnement institutionnel de l’Union européenne, ainsi qu’à une prolifération de termes techniques et d’acronymes. Le Dictionnaire de l’Union européenne dissèque cette terminologie, fournit des explications claires sur les traités, sur le fonctionnement des institutions, mais aussi sur les politiques, les domaines de compétences, les programmes d’action. Très fouillé, cet ouvrage fourmille de références, de rappels historiques, d’extraits d’articles des traités, de textes réglementaires et législatifs. Il apporte des réponses aux questions les plus simples (quel est le rôle de la Commission européenne ?) et les plus complexes (quelle est l’évolution historique de la pondération des voix au sein du Conseil ?). Il explique les principes et logiques d’action de l’Union dans des domaines connus (politique économique, agriculture, politique de défense…) et moins connus (jeunesse, personnes handicapées, etc.). Le Dictionnaire de l’Union européenne contient plus de mille mots associés à quelque 630 définitions. Celles-ci sont reliées entre elles par thèmes au travers de milliers de liens, et renvoient à plus de 1600 références législatives ou réglementaires.

Mais cette particularité n’apparaît pas dans les définitions de la dissection. Dans la pratique, la dissection concerne bien le cadavre et à partir du moment où elle concerne le vivant, elle devient vivisection. Il ouvre aussi sur celui de la variété des pratiques expérimentales, dont la définition de 1865 tenait déjà compte. Le point précédent permet de différencier la vivisection d’une opération chirurgicale.

Cette dernière a pour but de soigner, c’est un acte médical. La vivisection n’a pas pour but de soigner mais de connaître, de tester. C’est un acte scientifique qui implique le plus souvent la mort de l’animal, son sacrifice, soit pendant l’expérience, soit après, pour son autopsie. L’expérimentation animale est une pratique industrielle.

La vivisection, au moins en ce qui concerne les pays d’Europe de l’Ouest et du Nord, doit être différenciée historiquement de l’expérimentation animale. La vivisection, dans son sens restreint de méthode, perdure certes dans l’expérimentation animale actuelle. Elle s’est transformée en expérimentation animale à la fin de ce siècle du fait de la bactériologie et certaines différences entre les deux sont importantes. La vivisection animale est l’un des aspects de l’expérimentation animale, plusieurs réglementations nationales et internationales obligent à placer sous anesthésie les animaux vivisectionnés. La vivisection a été pratiquée sur des êtres humains. Cependant, la vivisection humaine a eu une histoire mouvementée.

J’aurais été exécuté si j’avais refusé d’obéir aux ordres. Nous ne devons pas refaire ces horreurs. J’ai la responsabilité de révéler la vérité sur la guerre. Selon Makino, les vivisections pouvaient durer entre 10 minutes et 3 heures. Les membres étaient d’abord coupés, puis les organes étaient retirés un à un.