Economie et humanisme dans le mouvement de la modernité PDF

Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées. Je me propose d’évoquer à chaud et succinctement, un fait d’actualité, une déclaration intéressante, ou un événement appelant un éclairage, une economie et humanisme dans le mouvement de la modernité PDF. Je m’autorise à être subjectif, anecdotique, rapide. Il est loisible de débattre à partir de ces thèmes et sujets, ou d’autres que les lecteurs peuvent choisir.


Fondée par le dominicain Joseph Lebret pour promouvoir une économie au service de l’homme, dans une adaptation continue au contexte social, la célèbre association Economie et Humanisme a conservé une vitalité qui étonne nombre d’observateurs de la société et du monde économique. Hugues Puel, entré chez les Dominicains en 1957, s’est engagé dans le mouvement du vivant de Lebret. C’est comme acteur de cette aventure, et non comme historien, qu’il fait le récit des origines culturelles et religieuses, de la naissance et du développement de ce mouvement lié à l’évolution de l’Eglise catholique en France et aux engagements des Dominicains français. Il montre comment, à travers les évolutions contradictoires de la modernité, ce mouvement s’est situé culturellement et spirituellement. Plus vivant que jamais, le mouvement développe aujourd’hui ses recherches sur les questions suivantes : la pauvreté, l’habitat, l’aménagement des villes, les politiques locales, la solidarité internationale. Il réfléchit, dans le contexte de la mondialisation, aux voies et aux moyens d’un développement humain et durable. Fidèle à une histoire marquée par la publication périodique de manifestes (Face au chaos, 1942 ; L’Ambition planétaire d’une civilisation solidaire, 1959 ; Pour un nouvel ordre mondial, 1976), il met en chantier aujourd’hui l’élaboration d’un nouveau manifeste : Redéfinir le développement ? Très vivant et pédagogique – avec interludes et encadrés – , l’ouvrage permet de faire un parcours passionnant à travers les grandes questions économiques et sociales qui se sont posées au cours de ces soixante dernières années et qui se posent à nous aujourd’hui.

Car ce blog a pour objectif d’être un lieu d’échanges. De fait, les Français en colère ont bâti leur puissance sur un désordre créatif. Ils sont les empêcheurs de tourner en rond. Depuis le 17 novembre, les oubliés d’hier sont devenus omniprésents. Ceux qui rêvent de faire taire les Gilets jaunes, réduits à des casseurs décérébrés, s’affolent d’une liberté de pensée retrouvée. La tentation, chez certains, de constituer des listes en vue des élections européennes, vient d’ailleurs contredire leur rejet de la politique traditionnelle. Leurs petites ambitions dévoilées, semblables à celles qu’ils dénoncent quand ils s’en prennent aux parvenus, les décrédibilisent.

Je crois que le bienfait principal de ce mouvement des Gilets Jaunes , c’est à dire de la France profonde, des « invisibles » est que le Gouvernement dorénavant, avant de créer une nouvelle taxe va y réfléchir à deux fois et essayer de trouver une autre solution. Tout cela en fait est parti de l’augmentation de l’essence et du diesel. C’est l’étincelle qui a mis le feu aux poudres, la goutte qui a fait déborder le vase. Nos gouvernants ont fait preuve de cynisme en laissant des casseurs sévir lors du début du mouvement dans le but évident de salir les GJ. Cette opération a été couronnée de succès et les autorités ont ensuite pris les choses en main en déployant toutes les forces de maintien de l’ordre dont ils disposent. Ainsi, ils ont fait implicitement l’aveu d’avoir manipulé ce mouvement: honte éternelle à eux! De ce point de vue, l’immigration reste un sujet enfoui, alors qu’il est abordé comme le reste.

Et c’est bien dommage que ce sujet soit abordé « comme le reste » car il s’agit du sujet le plus important et le plus grave pour notre pays. Les Français sont pris en tenaille entre ceux qui n’arrêtent pas d’arriver d’une part, et de l’autre leurs propres compatriotes qui ont décidé pour eux et leur interdisent de s’y opposer! Le pouvoir politicofinancier dispose d’infinies marges de manoeuvre et d’antourloupes diverses pour anesthésier ce mouvement. Déjà la création d’une liste Gj à été un coup fatal au mouvement qui va permettre à celui qui est rejeté d’arriver en tête au scrutin des européennes. Les débats ne sont qu’une occasion de faire une propagande incroyable sur l’ensemble des chaînes d’infos continu.