Ecrivains d’aujourd’hui 1940-1960 dictionnaire anthologique et critique PDF

Compagne de Thierry Maulnier puis de Jean Paulhan. Compagne clandestine de Jean Paulhan ecrivains d’aujourd’hui 1940-1960 dictionnaire anthologique et critique PDF’au-delà de la mort de celui-ci, elle s’est révélée en 1994, à l’âge de quatre-vingt-six ans, être l’auteur d’Histoire d’O, un des textes français les plus traduits. 1933-1939 : chroniqueuse Arts à L’Insurgé et Combat.


broché.

1939-1944 : assistante de Georges Adam 1939-1940 : chroniqueuse à Tout et Tout. 1942-1944 : employée clandestine aux Lettres françaises. 1946-1952 : rédactrice aux Cahiers de la Pléiade. 1949-1952 : directrice de collection à La Guilde du Livre. 1950-1952 : membre du comité de lecture Gallimard. 1953-1977 : secrétaire générale de la NRF. 1953-1974 : membre du comité de lecture Gallimard.

1953-1960 : directrice de collection à La Guilde du Livre. 1961-1964 : directrice de collection chez Gallimard. 1974-1977 : membre du Conseil supérieur des Lettres. C’est au cours de son adolescence qu’elle apprivoise son ambivalence sexuelle. L’adolescente brune est fascinée par les jeunes filles, moins en elles-mêmes que par quelques traits propres à certaines supposés les rendre attirantes aux yeux des hommes. Illustration pour Le Sopha de Crébillon.

Il occupe après la guerre des fonctions diplomatiques et deviendra en 1937 directeur du Collège franco-britannique de la Cité universitaire à Paris. 9 rue du Val-de-Grâce, à Paris, où Anne Desclos habite un appartement en étage avec ses parents de 1919 à 1929 et de 1934 à 1937. Anne Desclos poursuit en Sorbonne un cursus d’anglais sur les traces de son père, et y intègre un groupe d’étudiants maurrassiens. Licenciée, elle épouse le 9 mars 1929 l’un d’eux devenu journaliste, l’aristocrate catalan Raymond d’Argila, et le 26 janvier 1930 en a un fils, Philippe, mais c’est une femme battue. En 1933, elle retourne vivre chez ses parents, en emmenant son fils. Thierry Maulnier est un normalien de la même promotion que Robert Brasillach.

Avec Maurice Blanchot, Thierry Maulnier fonde en 1937 un hebdomadaire, L’Insurgé, pour lutter contre le Front populaire. Le Collège britannique à la Cité universitaire où Dominique Aury habite avec ses parents de 1937 à son pillage par l’envahisseur, fin juin 1940. Jean Paulhan livre régulièrement à leur bureau du boulevard Raspail. C’est au cours de cette période qu’elle découvre l’œuvre de Sade. La ligne de démarcation la sépare de son amant, parti à Lyon d’où L’Action française continue sa diffusion. Celui-ci la prend en sympathie, devient son premier véritable correcteur et lui enseigne le métier de rédacteur. Résistance de Dominique Aury avec son aîné de presque vingt-trois ans se transforme à la Libération en une liaison cachée qui durera jusqu’à la mort.

1941 par Jacques Decour dont le premier numéro ne sortira que le 20 septembre 1942. Avec sa femme, celui-ci lui offre aussi le logement, créant une situation ambiguë dont il tente d’abuser. En 1943, Jean Paulhan fait publier chez Gallimard l’Anthologie de la poésie religieuse française, troisième recueil commenté qu’elle a élaboré. André Gide en 1947, figure tutélaire d’avant guerre de la littérature d’après-guerre, prix Nobel employeur, guide et soutien de Dominique Aury. L’emploi de Dominique Aury aux Lettres françaises est officialisé.

Guilde du Livre, éditeur lausannois dont elle prend à partir de l’année suivante la direction de la collection La Petite Ourse, puis de celle des Classiques français. Avec Gaston Gallimard et Marcel Arland, Dominique Aury est impliquée étroitement dans le projet de refondation de la NRF que poursuit Jean Paulhan depuis qu’elle en est devenue parallèlement la maîtresse. Dieu incarné dans toutes ses turpitudes. Le projet de nouvelle Nouvelle Revue réalisé le 1er janvier 1953, Dominique Aury siège au Comité de lecture, où ses analyses seront déterminantes.