Edvard Grieg PDF

Fils d’Alexander Grieg, consul britannique à Bergen, et de Gesine Grieg, Edvard Hagerup Grieg est d’ascendance écossaise par son père. Durant l’été 1858, Grieg rencontre le légendaire edvard Grieg PDF norvégien Ole Bull, qui est un ami de la famille et accessoirement le beau-frère de sa mère. 1858, Grieg suit donc l’enseignement des plus grands maîtres au conservatoire tel Carl Reinecke, Ernst Ferdinand Wenzel et Ignaz Moscheles, son ami de longue date.


L’étoile d’Edvard Grieg (1843-1907) a été soutenue par l’élan de la Norvège à la conquête de son indépendance. Très attaché à sa patrie, il est pourtant resté fidèle à son véritable tempérament d’intimiste et de poète. Ses oeuvres ont connu dès son vivant une popularité mondiale, en particulier le Concerto pour piano et Peer Gynt, encore très applaudis aujourd’hui. Mais Grieg a également laissé un répertoire vocal important (lieder et choeurs), des oeuvres de chambre pleines de saveur, ainsi qu’un corpus pianistique aussi précieux qu’envoûtant. De santé fragile, épuisé par sa carrière de concertiste, Grieg ne s’en est pas moins montré endurant dans les batailles artistiques ou humanitaires qui lui tenaient à coeur. Très estimé par les plus grands compositeurs de son temps, traitant d’égal à égal avec les écrivains de la Norvège tels Ibsen et Bjorson qui ont atteint comme lui une renommée européenne, il exprime dans sa musique une sensibilité accordée aux nuances les plus subtiles de la Nature et du sentiment.

Ses années de conservatoire ne lui laissent pas de très bons souvenirs car il y trouve l’enseignement dépourvu d’intérêt. En outre, il est atteint de pleurésie et souffre toute sa vie de troubles respiratoires. Malgré cela, quatre ans plus tard, il quitte l’institution avec de solides connaissances d’instrumentiste et de compositeur. En 1863, Grieg part pour Copenhague, où il reste trois années. Les préceptes du plus célèbre des conservatoires de l’Allemagne lui semblent encombrants. Durant son séjour au Danemark, Grieg se fiance avec la cantatrice Nina Hagerup, qui n’est autre que sa cousine. L’année suivante, ils donnent naissance à leur unique fille, Alexandra.

Académie norvégienne de musique en 1867. Pendant l’hiver 1869-1870, Grieg séjourne à Rome auprès de Franz Liszt qui l’encourage dans la voie qu’il s’est tracée et donne à sa technique du piano une dimension nouvelle. De sa collaboration avec Henrik Ibsen naît la musique de scène de Peer Gynt, en 1876, qui connaît un extraordinaire succès, qu’il ne parvient pas à renouveler lors d’une tentative similaire avec le Sigurd Jorsalfar de Bjørnstjerne Bjørnson. De 1876 à 1885, il traverse une période de crise. Il préfère alors se pencher sur le folklore et pour se tenir plus près de sa région d’origine, il se fixe en 1885 à Hop, au sud de Bergen, où il fait construire sa villa baptisée Troldhaugen. Paris l’accueille entre 1889 et 1890, en 1894 puis en 1903. Son génie mélodique, la qualité de son écriture pianistique, l’audace de ses harmonies, qui parfois annoncent Claude Debussy, et enfin son inspiration nationale font de Grieg, une sorte de Frédéric Chopin scandinave.