En route vers la préhistoire ! PDF

C’est à la fois une station thermale et une station de sports d’hiver. L’altitude minimale, 503 m, se situe au nord, là où le gave en route vers la préhistoire ! PDF Cauterets quitte le territoire communal et entre sur celui de Soulom. Carte de la commune de Cauterets et des proches communes. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le.


ENCYCLO DES PETITS CURIEUX

Des enquêtes passionnantes pour apprendre en s’amusant !

Louis et Louise t’emmènent dans leur aventure à la rencontre des hommes de Cro-Magnon : leur mode de vie, les animaux qui les entourent…
Embarquez avec eux pour ce fabuleux voyage vers la préhistoire et ses nombreux mystères.

Louis et Louise décident de remonter le temps et de partir à la découverte de la vie à l’époque de la préhistoire. Ils vont ainsi faire connaissance avec les hommes de Cro-Magnon et découvrir leurs habitudes quotidiennes (la vie au campement, la maitrise du feu, la chasse, l’art pariétal.). Écrit sur le ton d’une amusante enquête, ce livre de 24 pages + un dépliant recto verso, est illustré de manière réaliste, avec des emprunts à la BD.

Le livre écrit sous la forme d’une aventure décrit le voyage des deux enfants et leur rencontre avec les hommes préhistoriques.

° Un dépliant de 6 volets recto verso complète les connaissances en mettant en valeur les éléments documentaires abordés dans le récit.
° Au recto, des saynètes détaillent la vie quotidienne des hommes de Cro-Magnon (repère historique, la vie au campement, la maîtrise du feu, la chasse, des outils très variés, premières oeuvres d’art).
° Au verso, une frise permet de rassembler fiction et documentaire dans une grande scène graphique.

De nombreux vestiges préhistoriques et protohistoriques ont été trouvés dans les vallées au-dessus de Cauterets : onze cromlechs, quatre tumulus-cromlechs, six tumulus simples et cinq dolmens. On a peu de traces de la période qui précède la conquête romaine. De l’époque gallo-romaine, on a retrouvé des vestiges d’utilisation thermale des eaux de Cauterets tels qu’une piscine. Sur le balcon de Saint-Savin, un castrum fut édifié ainsi que la villa Palatium Aemilianum.

La villa Bencer était située sur l’emplacement actuel du bourg de Cauterets. Sabinus serait venu vivre en ermite dans la vallée. Futur saint Savin, ses miracles et sa canonisation font affluer des pèlerins. Une abbaye est construite autour de son ermitage. Charlemagne et le comte de Bigorre. L’abbaye fut pillée et détruite par les Normands. De 1059 à 1078, Bernard III, abbé de Saint-Savin, fait aménager une piscine dénommée  bain d’en-haut .

Des cabanes d’habitations se groupent autour de ce bassin. Il existait alors trois bains autour des différentes sources d’eau chaude et on comptait vingt feux dans le village. Gaston Phébus vint soigner sa surdité à Cauterets en 1380. Le retour à des valeurs  antiques  au cours de la Renaissance favorise le retour aux bains et aux thermes.

Les multiples visites de Marguerite de Navarre au cours de ce siècle vont donner à Cauterets sa véritable renommée. Saint-Savin perd de son prestige et se délabre par manque d’entretien. Pendant les guerres de religion, le thermalisme s’arrête suite aux destructions et aux guerres contre l’Espagne. Raillère devient la source à la mode grâce à des éditions de livres sur les sources de Cauterets. Parmi ses visiteurs fameux, George Sand s’y rend en 1825, Chateaubriand en 1829 et Victor Hugo en 1843.

En 1822, Vincent Chausenque, réalisa la première ascension de la pointe qui désormais porte son nom, à 3 205 mètres d’altitude. Le comte Henry Russell et d’autres célèbres alpinistes viennent réaliser de nombreuses ascensions dans la vallée. Hortense de Beauharnais, Vue du pont d’Espagne près de Cauterets, 1807, musée Paul-Dupuy, Toulouse. La Raillère est construite en pierre entre 1818 et 1828. Les infrastructures de transport se développent fortement, notamment la ligne ferroviaire entre Lourdes et Pierrefitte qui ouvre en 1871, puis une ligne électrique Pierrefitte-Cauterets en 1899, et un tramway Cauterets – la Raillère mis en service le 2 août 1897. Louis Falisse est l’un des pionniers du ski dans les Pyrénées.

Avec Henri Sallenave et Louis Robach, il réalise les premières ascensions du Vignemale et de l’Aneto en ski. Le club de ski de Cauterets est créé en 1907. En 1937, l’idée d’un téléphérique pour développer le ski est lancée mais remise à plus tard à cause de la Seconde Guerre mondiale. Le 18 juin 2013, une inondation catastrophique a détruit plusieurs constructions du village.