Encyclopedie, Ou Dictionnaire Raisonne Des Sciences, Des Arts Et Des Metiers, Volume 2 PDF

Nous annonçons la création de BESTREMA, un bureau d’études structure spécialisé dans les monuments anciens. Les nouveaux encyclopedie, Ou Dictionnaire Raisonne Des Sciences, Des Arts Et Des Metiers, Volume 2 PDF que nous écrirons seront désormais mis en ligne sur bestrema. Les anciens articles qui ont déjà été publiés ces deux dernières années resteront à votre disposition sur Combien ça porte. Nous vous remercions d’avoir suivi ce blog, et nous remercions tout particulièrement les lecteurs qui ont partagés avec nous leurs observations sur les structures des monuments anciens.


Elles sont généralement présentées dans les traités de charpenterie en même temps que les autres défauts du bois, avec les nœuds, le fil tort, les roulures, etc. Les fentes de retrait sont désignées de diverses manières dans la littérature. Elles sont appelées fentes, fissures, fissures longitudinales, gerces, ou encore gerces de séchage. Nous retiendrons dans la suite le terme fente de retrait qui nous parait le plus adapté, et reviendrons à la fin de cet article sur les termes utilisés dans quelques traités de construction de l’antiquité au XIXe siècle. Les sources récentes auxquelles nous ferons référence dans cet article sont pour la plupart en anglais ou en italien.

Les fentes de retrait sont nommées checks ou shakes2 en anglais et fenditure longitudinali ou fenditure da ritiro en italien. Taux d’humidité   Comme son nom l’indique, le taux d’humidité est une mesure de la quantité d’eau contenue dans le bois. Il est également appelé teneur en eau ou taux hygroscopique. Il n’y a pas de retrait dans cette phase. Dans cette phase de séchage, sous le point de saturation des fibres, se produit le retrait qui va provoquer l’apparition des fentes. Mécanisme d’apparition des fentes   L’apparition des fentes de retrait est liée à deux propriétés du bois.

La première propriété la très faible résistance du bois à la traction perpendiculairement à ses fibres. Le mécanisme d’apparition des fentes de retrait est le suivant. Considérons une grume de bois, composée pour simplifier de cernes extérieures et du cœur. Le retrait des cernes extérieures est plus important que celui du bois intérieur lors du séchage, pour deux raisons distinctes que nous verrons dans quelques instants. Le bois intérieur qui se contracte moins que les cernes extérieures empêche se faisant la déformation des cernes extérieures de se produire. Pour tous les bois la variation dimensionnelle radiale est plus faible que la variation dimensionnelle tangentielle.

Par ailleurs, une fois connu le mécanisme de fendage lié à la non uniformité du retrait dans une section transversale d’une grume, un autre type de fendage dont nous n’avons pas parlé jusqu’ici est facilement décrit. 2  Facteurs d’influences Les facteurs suivants peuvent avoir une influence sur l’importance du fendage. Essences de bois   Les différentes essences de bois ont plus ou moins tendance à fendre lors du séchage. En effet, plus la différence entre les variations dimensionnelles radiales et tangentielle sera importante, plus les contraintes de traction dues passage du bois de l’état vert à l’état sec seront importantes. Conditions de séchage   Les conditions de séchage sont composés des conditions de stockage, du processus de séchage, de la température, de l’humidité de l’air, de la vitesse de renouvellement de l’air pour le séchage artificiel et du vent et de l’exposition au soleil pour le séchage naturel. Si ces conditions ne sont pas maîtrisées, elles peuvent conduire à un fendage très important du bois.