Entraînement Tests psychotechniques et entretien PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. L’École de l’air est une école militaire de l’enseignement supérieur français qui forme des entraînement Tests psychotechniques et entretien PDF de l’Armée de l’air.


Cet ouvrage d’entraînement prépare à l’épreuve des tests psychotechniques (épreuve écrite d’admissibilité) et à l’épreuve d’entretien (épreuve orale d’admission) du concours d’entrée en Institut de formation en soins infirmiers (IFSI).Les trois premières parties reprennent l’ensemble des exercices proposés au concours : tests d’aptitude verbale, tests de raisonnement logique et d’aptitude numérique et tests d’ observation, d’ attention et d’organisation. Chaque chapitre comprend : des conseils méthodologiques ; des exemples corrigés et expliqués ; des exercices d’entraînement, de difficulté croissante, corrigés de façon détaillée ; des applications suivies de leurs corrigés. Enfin, une partie est consacrée à l’épreuve orale d’admission. A l’aide d’exemples précis, elle expose les principaux thèmes abordés lors de l’entretien et donne de nombreux conseils pour préparer l’épreuve. Grâce à ses rappels méthodologiques, ses nombreux exemples et exercices corrigés, cet ouvrage, très complet, constitue un outil de préparation efficace à ces deux épreuves du concours d’entrée en IFSI.

Dans un premier temps, l’Aéronautique militaire lutte une quinzaine d’années, pour devenir une Armée de l’air autonome. Au cours de cette longue période, trois étapes seront déterminantes pour la formation des officiers aviateurs. Tout d’abord en 1922, l’École du Génie de Versailles, installée dans les Petites Écuries en face du château, se voit confier la mission de former l’ensemble des officiers du personnel navigant de l’Aéronautique. Aéronautique militaire le statut d’Arme à part entière. L’année 1925 voit naître l’École militaire et d’application de l’Aéronautique.

Aux élèves officiers issus du corps des sous-officiers se joignent de jeunes officiers, provenant de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr et de l’École polytechnique. La formation à Versailles dure deux années. L’organisation de ces nouveaux organismes est définie dans une loi votée l’année suivante, le 2 juillet 1934. Les officiers servant au sein de l’Armée de l’air seront désormais formés dans une école propre à cette nouvelle arme. 4 novembre 1935 à la caserne des Petites Écuries, à Versailles. Deux élèves marqueront de leur empreinte indélébile l’École de l’air : Augustin Delattre, le major de la promotion et Éric Audemard d’Alançon qui sera chargé de la transmission des traditions à la promotion suivante.