Guide archéologique de l’île de Corse PDF

Elle constitue l’élément principal de l’archipel des Embiez. D’une superficie totale de 95 hectares environ, les Embiez sont en fait constituées de deux îles, celle de la Tour-Fondue au nord-est guide archéologique de l’île de Corse PDF l’île Saint-Pierre, reliées par des limons et des alluvions. De la vaisselle grecque de Marseille et des vestiges d’une alimentation à base de poissons et de fruits de mer ont été trouvés.


Des fouilles sous-marines entreprises en 1998 au large de la Tour Fondue ont montré l’existence de plusieurs épaves : une ou peut-être deux épaves massaliotes et une gréco-italique. Saint-Victor de Marseille exploitent alors des salins. La très faible profondeur de la mer entre les deux îles permettait de réaliser facilement les tables salantes par la construction de murets de pierres sèches. Grégoire XI, dernier pape d’Avignon, ramène le siège de la papauté à Rome. En 1593 le roi Henri IV fait des Embiez un fief confié à la famille Lombard de Six-Fours qui prend le titre de seigneur de Sainte-Cécile. Ces derniers doivent fortifier l’archipel des Embiez et entreprennent en 1602 la construction d’un château.

Cette batterie peu entretenue sera remise en état en 1791 et on lui adjoindra une batterie secondaire, dite de  l’île des Ambiers . Ce n’est que plus tard, en 1862, que l’on construira le fortin Saint-Pierre actuellement occupé par le musée et le laboratoire de biologie marine. Après diverses successions le domaine de l’île des Embiez échoit à Michel de Sabran, baron de Baudinard et seigneur de Montblanc. En 1827, les propriétaire des Embiez, un certain M.