Histoire de la Prusse (Biographies Historiques) PDF

Contactez le propriétaire de cette base. Relevés de personnes ayant effectué le même métier, ou victimes histoire de la Prusse (Biographies Historiques) PDF mêmes causes. 2015 – Lien supprimé – Alors que nous faisions la promotion pour ce site !


La Prusse serait-elle un objet historique difficile à identifier ? Sa singularité tient d’abord à ce que son identité change au cours de son histoire. Son nom commence par s’appliquer au territoire conquis, dans la première moitié du XIIIe siècle, par les chevaliers Teutoniques entre la Vistule et le Niémen, puis au duché dont l’érection suit la conversion du grand-maître de l’Ordre au protestantisme.

Scellée en 1618 sous l’égide des Hohenzollern, l’union de la Prusse et du Brandebourg n’est d’abord que personnelle. La véritable rupture intervient en 1701, quand le prince électeur de Brandebourg, Frédéric III, ceint la couronne royale de Prusse à Königsberg ; le roi de Prusse ne tarde pas à se substituer au margrave de Brandebourg.

Rien ne disposait donc cet agrégat de territoires disparates à devenir le berceau d’un Etat capable de jouer les premiers rôles en Allemagne, a fortiori en Europe. Construction d’abord politique, la Prusse est l’oeuvre d’une dynastie au service de l’Etat appuyé sur deux piliers : une administration et une armée. Après que trois souverains eurent posé le socle, il revient à Frédéric II d’exploiter cet acquis et de fonder la grandeur de la Prusse, et à Bismarck de réaliser l’unité de l’Allemagne.

Depuis des décennies, on s’interroge : son histoire la prédestinait-elle à devenir une matrice du national-socialisme ? Il est certes aisé de trouver une inspiration conservatrice à maints aspects de la politique prussienne, mais ceux-ci ne la résument pas et ils cohabitent avec des tendances résolument progressistes, qu’illustre particulièrement le règne de Frédéric II, souverain éclairé, ami de Voltaire. Il ne suffit pas que les nazis aient proclamé cette filiation pour qu’elle soit une réalité ; la ligne conduisant de la Prusse à l’hitlérisme est bien une ligne brisée. Aujourd’hui, l’Allemagne entretient avec l’héritage prussien une relation apaisée : en 2002, le Bundestag a voté, sur la base d’une souscription nationale, la reconstrucion in situ du château royal de Berlin.

Le temps où la vérité de l’histoire se lisait en noir et blanc est clos et Jean-Paul Bled, dans cette belle synthèse, restitue à la Prusse les couleurs de son riche passé.

Est-ce que cette personne demande aussi aux moteurs de recherches de ne pas référencer son site ? Relevés et Dépouillements gratuits des registres paroissiaux et d’état civil. 000 actes en accès gratuit pour tous. Actes d’Etat Civil – BMS – Archives. Ceux-ci sont accordés en adhérant à une association. Rodovid est un « arbre généalogique wiki » multilingue.

Il facilite la saisie et la sauvegarde de sa propre généalogie tout en permettant de la compléter en la liant à celles des autres. Les arbres sont communautaires, ce qui permet d’éviter une dispersion et une multiplication de doublons. Attention parfois certains des sites listés sont payants ! Ancêtres sur neuf générations – plus de 3 200 personnes. Jacques Bainville – photo Frédéric Boissonnas. Il commença son œuvre en 1900, à l’âge de 20 ans, avec Louis II de Bavière. C’est à l’issue de son séjour en Bavière que Bainville devint monarchiste en 1900.

C’est par réflexion, par comparaison, que ce fils de famille républicaine, libre penseur et voltairien, peu sensible à tout sentiment nostalgique, s’est tourné vers le royalisme. Le café de Flore vers 1900, lieu de réunion habituel des fondateurs de l’Action française. En mars 1900, il rencontre Charles Maurras au Café de Flore qui le séduit autant par la qualité de sa critique littéraire que par la cohérence de sa doctrine, son empirisme et son absence de préjugé religieux. Convaincu de la supériorité du modèle politique allemand, Bainville est déjà gagné aux idées monarchistes. Maurras le fait entrer comme journaliste à La Gazette de France puis à L’Action française où il tint la rubrique de politique étrangère. Jacques Bainville était-il pour autant nationaliste ? Au nom de la gloire et des nationalités, au nom de l’émancipation des races et des principes de la Révolution, Napoléon III mettait sur le pied de guerre une armée française pour sauver la Prusse et permettre aux héritiers de Frédéric de jeter un jour sur la France des millions d’Allemands unis sous le même drapeau.

1920, Jacques Bainville est de ceux qui ont dénoncé le traité de Versailles de 1919 et les compensations très importantes demandées à l’Allemagne. Article détaillé : Les Conséquences politiques de la paix. Plaque apposée au no 31 de la rue de Bellechasse, dans le 7e arrondissement de Paris, où mourut Jacques Bainville en 1936. Lors de ses funérailles, le 13 février 1936, le cortège funéraire a provoqué un embouteillage dû à la vitesse peu élevée à laquelle il avançait. Cette violente agression suscita une importante émotion. Vue de la station Solférino depuis la place Jacques-Bainville, dans le 7e arrondissement de Paris.