Histoire de la sémiotique PDF

La sémiotique étudie le processus de signification, c’est-à-dire la production, la codification histoire de la sémiotique PDF la communication de signes. Elle est née des travaux de Charles Sanders Peirce.


Toute pensée s’effectue à l’aide de signes. L’interprétant est aussi un signe susceptible d’être à nouveau interprété, ainsi indéfiniment. Le mot  chien  est le representamen, l’objet est ce qui est désigné par ce mot, et le premier interprétant est la définition que nous partageons de ce mot : le concept de chien. Penser et signifier sont donc le même processus vu sous deux angles différents. Ce processus se nomme la sémiosis.

Toute pensée ou signification aboutit donc à une inférence, à un raisonnement élémentaire. Les trois formes de l’inférence jouent un rôle important dans la découverte et la justification scientifique. C’est par l’inférence que le symbole acquiert sa pleine force en menant à un jugement. Ce formalisme permet de penser une multitude de phénomènes de pensée et de signification, de l’expression artistique à la démonstration d’un théorème, de l’analyse d’un circuit informatique à la communication quotidienne, de l’établissement d’un diagnostic médical à l’expérience esthétique ou éthique. Son formalisme logique est le garant de sa généralité. La sémiotique concerne tous les types de signes ou de symboles, et pas seulement les mots, domaine de la sémantique.