Histoire des Reines de France : Aliènor d’Aquitaine PDF

Cette page fait l’objet d’une mesure de semi-protection étendue. Aliénor d’Aquitaine dans un vitrail de la histoire des Reines de France : Aliènor d’Aquitaine PDF Saint-Pierre de Poitiers, seule représentation d’elle faite de son vivant.


Tour à tour duchesse d’Aquitaine, reine de France épouse de Louis VII, puis reine d’Angleterre par son mariage avec le futur Henri II, Aliénor domine par sa personnalité hors du commun le XIIe siècle occidental. Cette souveraine lucide et lettrée s’imposa vite comme une femme de pouvoir, outrepassant les traditionnelles attributions conférées à une reine et occupa une place déterminante dans les relations entre la France et l’Angleterre en apportant à l’un puis à l’autre de ses deux maris et souverains le puissant domaine d’Aquitaine. Elle fut encore un véritable mécène protégeant artistes et troubadours. Philippe Delorme peint ici le portrait d’une femme maîtresse de son destin, mère du fameux Richard Coeur de Lion et qui s’éteignit à l’âge exceptionnel de quatre-vingt-deux ans.

Aliénor,  l’autre Aénor  en langue d’oc, est ainsi nommée en référence à sa mère Aénor. Elle apprend le latin, la musique et la littérature, mais aussi l’équitation et la chasse. Vendredi saint au cours d’un pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Le roi de France devient duc d’Aquitaine par mariage. Pendant leur voyage, ils apprennent la mort du roi Louis VI. Louis VII, miniature du Recueil des rois de France, vers 1550.