Histoire et Vie d’une Paroisse de Tarbes Saint-Jean PDF

Cet article est une ébauche concernant Mayotte. Mamoudzou est une commune française, située dans le département de Mayotte dont elle est chef-lieu et sa population s’histoire et Vie d’une Paroisse de Tarbes Saint-Jean PDF à 71 437 au dernier recensement de 2017. La commune concentre l’ensemble des structures administratives, politiques, commerciales et artisanales centrales.


Mamoudzou accueille le siège du conseil départemental et la préfecture de Mayotte. La ville de Mamoudzou est située en Grande-Terre face à l’île de Petite-Terre. Elle est à cheval entre un relief montagneux et le littoral, d’où partent les barges qui vont de Grande-Terre à Petite-Terre. Mtsapéré, Passamaïnty, Vahibé, Tsoundzou I et Tsoundzou II. Situé en bord de mer, l’est de la commune est formé par une bande littorale, de plaine, représentant près d’un tiers du territoire communal.

Le centre et l’ouest de Mamoudzou sont vallonnés ou montagneux, ponctués par les vallées des différentes rivières la traversant, dans le sens ouest-est. Le point culminant de la commune se trouve au nord-est, à 497 m. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Le réseau routier est essentiellement concentré sur la bordure littorale, la plus habitée, Mamoudzou étant accessible par la RN 2, route principale nord-sud de l’île. Deux navettes maritimes régulières ont lieu toutes les demi-heures, entre Dzaoudzi, proche de l’aéroport, et Mamoudzou.

Mamoudzou est une localité qui se développe à partir des années 1860 pour seconder le chef-lieu Dzaoudzi. Choa ou  pointe Mahabou , village fondé dans les années 1830 par les Sakalaves ayant accompagné Andriantsoly. La commune est la préfecture de Mayotte. Elle est également découpée en trois cantons : Mamoudzou-1, Mamoudzou-2 et Mamoudzou-3.

Les données manquantes sont à compléter. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1997. En 2012, la commune comptait 57 281 habitants. Le pôle maternité a vu, en 2008, 4 470 des 8 100 accouchements constatés à Mayotte, ce qui lui vaut le surnom de  première maternité de France .

Sécurité sociale : parmi elles se trouvent de nombreuses Anjouanaises et Malgaches entrées illégalement sur le territoire. M’Toro Chamou, né en 1974 à Mamoudzou, chanteur. El Fardou Ben Nabouhane, né en 1989 à Passamaïnty, footballeur international comorien évoluant à l’Étoile rouge de Belgrade. La concentration des administrations, des commerces, industries et démographique en font la ville incontournable où se côtoient tradition et modernité. Comité de Tourisme de Mayotte place de la République, est un lieu de convivialité important. La bibliothèque départementale de Mayotte est implantée dans le quartier de Kavani.

Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. 105, 14 décembre 2017, consulté le 18 décembre 2017. Des villages de Cassini aux communes d’aujourd’hui sur le site de l’École des hautes études en sciences sociales. Fiches Insee – Populations légales de la commune pour les années . Université de La réunion, 1997, 98 p. Janine et Jean-Claude Fourrier, Un M’zoungou à Mamoudzou : chronique mahoraise, L’Harmattan, Paris, 2001, 237 p.