Karl Radek (1885-1939): Biographie Politique PDF

Karl Radek représenté dans la Grande encyclopédie soviétique, édition de 1930. Son parcours est à rapprocher de ce point de vue à celui de Félix Dzerjinski, futur chef de la Karl Radek (1885-1939): Biographie Politique PDF bolchévique. Sobelsohn est un polyglotte imprégné de culture nationale polonaise qui milite très jeune à l’université de Cracovie, alors un centre actif de contestation des monarchies autoritaires. Après une période d’émigration en Suisse en 1903, Radek suit Rosa Luxemburg à Berlin où son goût pour l’écriture, sa pugnacité contre les adversaires, sa compétence dans les relations internationales, lui valent à la fois reconnaissance et méfiance de ses camarades.


Personnalité tapageuse, Radek suscite des controverses qui ne se limitent pas toujours au seul débat politique. Il fait l’objet à partir de 1911 de plusieurs  jurys d’honneur  dont le prétexte, une accusation de vol, masque mal la volonté de ses adversaires de l’éliminer pour des agissements qui, selon eux, favoriseraient les dissensions au sein du parti. 1912, quand un tribunal révolutionnaire expulse Radek du SDKPiL. La vindicte de Luxemburg et de Jogiches le poursuit jusqu’au SPD dont il était également membre.

Au congrès d’Iéna l’année suivante, l’exclusion de Radek est prononcée, diligentée par Luxemburg auprès de l’exécutif allemand. Réhabilité, bénéficiant du soutien des bolchéviques russes, Radek se réfugie en Suisse en 1914 pour échapper à la conscription de l’armée autrichienne. Il est alors proche des positions de Lénine, sans qu’il y ait totale convergence d’idées avec le leader bolchévique. Ainsi, en 1915, Vladimir Illitch condamne ses positions sur l’autodétermination des nations ou la création d’une nouvelle Internationale.