L’élevage en mouvement: Flexibilité et adaptation des exploitations d’herbivores PDF

La présente publication peut être reproduite pour un usage personnel ou interne, pourvu que sa source soit mentionnée au complet. Ce projet est financé par le fonds Agri-flexibilité d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, lequel s’inscrit dans le Plan d’action économique du L’élevage en mouvement: Flexibilité et adaptation des exploitations d’herbivores PDF. L’information contenue dans la présente publication est sujette à une révision périodique tenant compte des changements dans les pratiques de transport, les exigences et la réglementation gouvernementales. Aucun souscripteur ni lecteur ne devrait procéder selon cette information sans consulter les lois et règlements afférents ou sans tenter d’obtenir les conseils professionnels appropriés.


Face à un monde et à un climat de plus en plus changeants et incertains, savoir s’adapter pour durer est devenu une nécessité pour les éleveurs d’herbivores. Quelles sont les principales sources de flexibilité leur permettant de réagir et d’anticiper ? Comment transforment-ils leurs exploitations ? Pour répondre à ces deux questions, les auteurs étudient les exploitations d’élevage « en mouvement » plutôt qu’en « régime de croisière », c’est-à-dire des exploitations qui intègrent dans leur fonctionnement l’occurrence d’aléas et qui doivent désormais évoluer dans un environnement émettant des signaux de plus en plus complexes à interpréter. Ainsi plaident-ils pour le renouvellement des modalités d’évaluation des exploitations, et de nouvelles méthodes d’analyse et de conception de conduites d’élevage innovantes.

Le Code de pratiques pour le soin et la manipulation des moutons remplace la version précédente élaborée en 1995 et publiée par le Conseil de recherches agro-alimentaires du Canada. Les codes de pratiques sont des lignes directrices nationales sur le soin et la manipulation des animaux d’élevage. Ils sont notre conception, au Canada, des exigences et des pratiques recommandées en matière de soins aux animaux. Les codes favorisent des pratiques de gestion et de bien-être rationnelles à l’égard du logement, du soin et du transport des animaux, ainsi que d’autres pratiques d’élevage. Des codes de pratiques existent pour presque toutes les espèces animales élevées au Canada.

Elles sont le fruit d’un consensus selon lequel l’application de ces mesures, au minimum, incombe à toutes les personnes responsables des soins aux animaux d’élevage. Les pratiques recommandées dans le code peuvent compléter les exigences du code, favorisent la sensibilisation des producteurs et peuvent encourager l’adoption de pratiques qui améliorent continuellement le bien-être des animaux. On s’attend en général à ce que les pratiques recommandées améliorent le bien-être animal, mais cela ne veut pas dire qu’en ne les appliquant pas, on ne respecte pas les normes acceptables en matière de soins aux animaux. La représentativité et le savoir-faire des membres de chaque comité d’élaboration des codes garantissent un effort concerté. L’engagement des acteurs du milieu est essentiel pour assurer la création et la mise en œuvre de normes de soins aux animaux de haute qualité.

Le présent code est le fruit d’un consensus entre divers groupes d’acteurs. Un consensus produit une décision qui, de l’avis de tous, fait progresser le bien-être animal, mais ne signifie pas que tous les aspects du code ont été approuvés à l’unanimité. Les codes jouent un rôle central dans le système de bien-être des animaux d’élevage au Canada, car ils s’inscrivent dans un processus d’amélioration continue. Par conséquent, ils doivent être examinés et révisés périodiquement. L’une des principales caractéristiques du processus d’élaboration des codes du CNSAE est la présence d’un comité scientifique.