L’enjeu du couple PDF

L’adolescence constitue une période clé d’expérimentation et d’apprentissage des interactions sociales entre les individus notamment des sentiments amoureux et des relations sexuelles. C’est donc le moment privilégié pour identifier les risques et s’approprier l’enjeu du couple PDF les notions de prévention, de respect de l’autre et de son propre corps.


Ni la parole donnée, ni la signature d’un contrat, ni la sexualité vécue n’ont le pouvoir de rendre le couple durable. Pas même l’affectivité et la volonté de suivre d’excellents conseils. Alors que nous y avions cru, l’amour rencontre un jour presque inévitablement insatisfaction et manque. La brèche qui s’ouvre ainsi dans le couple peut être sa chance. Se différencier de l’autre, pour devenir qui l’on est, en restant relié : impossible jonction ou paradoxal accomplissement ? Tel est l’enjeu du couple, et le creuset de son indissolubilité. La différence entre la femme et l’homme appelle une conversion radicale du désir. L’autre ne sera jamais mon tout, pas plus que je ne dois l’être pour lui, pour elle. Cet écart, lieu de la parole et de la rencontre, désigne la place du Dieu unique et proche par son Christ. Qui accepte l’offre  » Je t’aime comme tu es  » adressera un jour à l’autre cette parole, venue du souffle nouveau qui rend libre. Ce livre propose un face-à-face avec soi-même pour la personne qui aspire à se situer en vérité et amour avec l’autre. Il s’appuie sur le mouvement intérieur de l’Évangélisation des profondeurs, initié par Simone Pacot, où s’articulent les dimensions humaines : corps, psychologie et esprit. Chacun de nous peut se sentir concerné par ce chemin d’incarnation.

Cette période est d’autant plus intéressante en matière de prévention qu’elle est le plus souvent, pour l’adolescent, nourrie de curiosité et d’une volonté de découvertes. Les acteurs de la prévention et de l’éducation pour la santé peuvent s’appuyer sur leurs nombreux questionnements et leur soif d’informations, de connaissances et de récits d’expériences en matière de vie affective et sexuelle. En 2016, la loi de modernisation de notre système de santé ainsi que plusieurs rapports d’experts sont venus réaffirmer l’importance d’accentuer et de renforcer les politiques de santé en direction des jeunes et notamment en ce qui concerne l’éducation à la sexualité. Données de contexte sur la sexualité des jeunes Les représentations de la jeunesse souffrent d’une tension entre deux discours issus de ce que Michel Bozon appelle « la panique morale des adultes »  : l’un affirmant que la jeunesse est en danger et l’autre soulignant qu’elle est dangereuse. Les idées reçues, les peurs et les fantasmes autour de la sexualité des jeunes sont nombreux et très souvent relayés dans les médias. Au carrefour de toutes ces anxiétés se trouve la pornographie, dénoncée comme le danger par excellence pour la jeunesse. Elle entraînerait des pulsions d’imitation, de terribles complexes, une perte du sens de la réalité, des comportements violents.

En matière d’éducation à la sexualité, il est essentiel de partir de leur vécu et de leur réalité, et que les professionnels s’appuient sur des données et des connaissances objectivées. Autrefois, l’entrée dans la sexualité était fortement corrélée à l’entrée dans la conjugalité, en particulier pour les femmes. La deuxième moitié du XXe siècle a été marquée par un abaissement de l’âge d’entrée dans la sexualité qui a principalement concerné les femmes, réduisant ainsi fortement l’écart qui pouvait exister entre les sexes. Contrairement à certaines idées reçues, les adolescents d’aujourd’hui n’entrent, en moyenne, pas plus tôt dans la vie sexuelle que les générations précédentes. D’après le dernier Baromètre Santé, en 2010, l’âge médian au premier rapport sexuel, c’est à dire l’âge auquel la moitié de la population a déjà eu un rapport sexuel, est de 17,4 ans pour les garçons et 17,6 ans pour les filles . Cet âge médian n’a pas évolué depuis les années 70.