L’idéologie française PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche Une idéologie est l’idéologie française PDF système prédéfini d’idées, appelées aussi catégories, à partir desquelles la réalité est analysée, par opposition à une connaissance intuitive de la réalité sensible perçue. Mais ce sens s’est perdu en faveur de la notion de système d’idées doctrinaire. L’idéologie est donc, étymologiquement, un discours sur les idées. En grec ancien, le nom ἰδέα apparenté au verbe ἰδεῖν,  voir , suggèrerait plutôt le sens d’ image .


Ce qui guide les penseurs, c’est la recherche d’un système global et cohérent, qui s’articule autour de l’application des lois scientifiques aux phénomènes sociaux. La fortune, aujourd’hui, de la notion d’idéologie a des origines non douteuses. Elle tient à la vulgarisation de Karl Marx. Idéologie est un concept épistémologique à fonction polémique, appliqué à ces systèmes de représentations qui s’expriment dans la langue de la politique, de la religion et de la métaphysique. Canguilhem pose la question  Qu’est-ce qu’une idéologie scientifique ? Une idéologie est un ensemble d’idées sur la structure de la société, sur les forces qui agissent dans la société, sur les sources de conflit qui y sont présentes, et aussi sur les modalités qui permettent de résoudre ces conflits, ensemble d’idées partagées par un groupe, communément appelé parti politique.

Une définition dérivée de l’idéologie est celle d’une doctrine politique qui fournit un principe unique à l’explication du réel. Un autre auteur, Jean Baechler, donne cependant une définition plus fine et plus complète de l’idéologie. Au départ, l’idéologie est l’ensemble des représentations mentales qui apparaissent dès lors que des hommes nouent entre eux des liens, des associations. Ces représentations forment ensuite un ensemble d’états de la conscience liés à l’action politique, autrement dit à la façon conflictuelle ou non dont les humains organisent leur vie sociale. L’idéologie se trouve dans le contenu et non dans le contenant. Il n’existe pas de genre discursif qui puisse être décrété idéologique en tant que tel.