L’industrie de la contrainte PDF

1928 par Eugene Bingham, professeur à l’université Lehigh aux États-Unis, sur une suggestion de son collègue Markus Reiner. Dans la pratique, la rhéologie est une extension des disciplines telles que l’élasticité l’industrie de la contrainte PDF la mécanique des fluides newtoniens, aux matériaux dont le comportement mécanique ne peut être décrit par ces théories classiques.


IBM, Thalès, Clinatec : un filet global de capteurs électroniques, des outils informatiques pour traiter des myriades de données, un laboratoire pour « nous mettre des nanos dans la tête ». Nous entrons dans la société de contrainte. Au-delà de ce que la loi, les normes sociales et la force brute ont toujours imposé ou interdit aux sans-pouvoir, des innovations issues de l’informatique et des statistiques, des nana et neurotechnologies, des super-calculateurs et de l’imagerie médicale, permettent bientôt la possession et le pilotage de l’homme-machine dans le monde-machine. La gestion de flux et de stocks d’objets au lieu de la perpétuelle répression des sujets : macro-pilotage d’ensemble et micro-pilotage individuel. Voilà ce que montre ce livre à travers des cas concrets et leurs effets voulus autant qu’inéluctables. De ces exemples d’un mouvement général, il ressort : que la possession est l’état de ceux que gouverne une puissance étrangère (neuroélectronique) qui les prive de leur libre arbitre et en fait l’instrument de sa volonté ; que la guerre est une violence destinée à contraindre autrui à faire nos volontés ; que la technologie est la continuation de la guerre, c’est-à-dire de la politique, par d’autres moyens ; que l’innovation accélère sans fin le progrès de la tyrannie technologique. Que nul ne peut s’opposer à l’ordre établi ni au cours des choses sans d’abord s’opposer à l’accélération technologique.

La rhéologie unit des champs d’application apparemment sans rapport, les matériaux plastiques et les fluides non newtoniens, en supposant que les deux types de matériaux sont incapables de supporter une contrainte de cisaillement en équilibre statique, ce qui fait du solide plastique un fluide. La rhéologie granulaire s’occupe de la description des matériaux granulaires. Les liquides pâteux : fabrication du verre, industrie agroalimentaire. En géomécanique : la déformation des fondations. En agronomie : le comportement des fruits et légumes sous une contrainte d’écrasement. En médecine : le comportement du sang et l’hémodynamique. Dans l’industrie : les fluides electro-rhéologiques ou magnétorhéologiques.

Or, lorsqu’on essaie de déformer un matériau, certaines de ces propriétés se manifestent aux temps courts, d’autres aux temps longs. Les caractères liquide et solide d’une part, visqueux et élastique d’autre part, sont décelables pour de faibles contraintes appliquées. Si l’on applique une forte contrainte, un matériau qui semblait solide peut se mettre à s’écouler. Il révèle alors un caractère plastique. L’usage veut que l’on parle de solide plastique lorsque le seuil de plasticité est plutôt élevé, et de fluide à seuil lorsque le seuil de plasticité est plutôt bas. Il n’y a cependant pas de différence fondamentale entre ces deux notions. Rhéologie , sur le site de l’Encyclopædia Universalis.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 17 juillet 2018 à 16:21. L’objectif est d’améliorer de façon continue la gestion des flux et stocks inclus dans la chaîne de travail qui débute en amont avec les fournisseurs et se termine en aval chez les clients intermédiaires ou finaux. Mais dans les entreprises de services la production ne peut par définition pas être stockée du fait de son caractère immatériel. L’organisation de la production diffère selon les entreprises et leur environnement : et plus particulièrement en fonction de la clientèle, des fournisseurs, de la nature du produit et des quantités à réaliser. Les décisions de production se situent à deux niveaux : Niveau stratégique avec le choix d’un mode de production et d’une politique de production . Les besoins du marché et les exigences de la clientèle en matière de qualité et de diversité pèsent fortement sur la configuration des modes de production.

Cette typologie est inspirée de celle de Joan Woodward et commentée par T. L’accent est mis sur les fonctions Études et Ordonnancement. L’organisation est conditionnée par l’impératif de flexibilité. L’intégration des opérations est souvent un impératif, ce qui explique le fort degré d’automatisation des processus. Dunkerque est prévue pour fonctionner après modernisation avec 3 opérateurs, au lieu de 70 !