L’intelligence collective PDF

Il s’agit souvent d’un aspect des ressources humaines ou de la gestion de la satisfaction client. Un élément essentiel d’un L’intelligence collective PDF est la reconnaissance des auteurs d’idées.


Pierre Lévy nous invite dans ce livre à ne plus penser en termes d’impact des techniques sur la société, mais de projet. Les nouveaux moyens de communication permettent aux groupes humains de mettre en commun leurs imaginations et leurs savoirs. Forme sociale inédite, le collectif intelligent peut inventer une  » démocratie en temps réel « .
(Cette édition numérique reprend, à l’identique, la 2 e édition de 1997)

La magie des mondes virtuels est désormais à la portée du grand public: le nombre d’utilisateurs des réseaux mondiaux de communication informatisé augmente de 10% par mois. Le réseau Interne et le multimédia interactif annoncent une mutation dans les modes de communication et l’accès au savoir. Il émerge un nouveau milieu de communication, de pensée et de travail pour les sociétés humaines : le cyberespace. Comment notre culture en sera-t-elle affectée ? N’aboutirons-nous qu’à une super-télévision où renouvellerons-nous le lien social dans le sens d’une plus grande fraternité ? Pierre Lévy nous invite dans ce livre à ne plus penser en termes d’impact des techniques sur la société, mais de projet. Les nouveaux moyens de communication permettent aux groupes humains de mettre en commun leurs imaginations et leurs savoirs. Forme sociale inédite, le collectif intelligent peut inventer une  » démocratie en temps réel « . L’auteur situe le projet de l’inintelligence collective dans une perspective anthropologique de longue durée. Après avoir été fondés sur le rapport au cosmos, puis sur l’appartenance aux territoires, et finalement sur l’insertion dans le processus économique, l’identité des personnes et le lien social pourraient bientôt s’épanouir dans l’échange des connaissances.
(Cette édition numérique reprend, à l’identique, la 2e édition de 1997)

Mais il peut être préférable que l’auteur reste anonyme pour éviter toute peur de représailles. Le management des idées est souvent associé à l’innovation participative, bien que toutes les idées intéressantes ne soient pas forcément des innovations à proprement parler. La mise en place d’un management des idées au sein d’une organisation, soit un projet d’innovation participative, se réalise généralement en six phases. D ou Innovation et Communication Interne, voire des sociétés de conseil externes spécialisées.

Un plan de communication propre au programme d’innovation participative est mis en œuvre pour accompagner la dynamique de management des idées. La collecte des différentes idées peut se faire de bien des manières différentes, allant de la simple boîte à idées, un logiciel dédié en mode Intranet, voire à un site Web. Les thèmes d’idées sont souvent libres, mais peuvent également être proposés par la direction de l’entreprise. Les idées sont collectées et chacune est évaluée, par exemple par le supérieur hiérarchique direct de son auteur. Dans le même temps, elle est rendue publique à tout ou partie des membres de l’organisation.

Autant que possible, il est conseillé d’impliquer l’auteur de l’idée dans sa réalisation. Celle-ci est généralement décomposée en une phase de test, suivie d’une évaluation permettant de déterminer si cette idée peut être largement implémentée, voir devenir une bonne pratique. Un élément essentiel d’un SMI est la reconnaissance des auteurs d’idées, ce que l’on appelle l’innovation participative. La dernière, mais pas la moindre, des phases de mise en place du système concerne les mesures de pilotage et de performance de celui-ci. Le but de ce pilotage est triple, pouvoir d’un côté chiffrer la valeur ajoutée des idées, prendre conscience du taux de créativité des employés et évaluer la performance des dirigeants dans la stimulation des idées et dans leur mise en place. Ce sont des applications Web qui gèrent la collecte, le traitement, l’enrichissement et enfin l’implémentation des idées.

Il existe différents éditeurs sur le marché français. Certaines entreprises ont fait le choix de développer leur propres applicatifs. Les ouvrages doivent être  de référence  dans le domaine du sujet de l’article dans lequel ils apparaissent. Isaac Getz et Alan Robinson, Vos idées changent tout !

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 5 janvier 2019 à 17:04. Les assistants personnels intelligents sont l’une des applications concrètes de l’intelligence artificielle dans les années 2010. Ses finalités et son développement suscitent, depuis toujours, de nombreuses interprétations, fantasmes ou inquiétudes s’exprimant tant dans les récits ou films de science-fiction que dans les essais philosophiques.

On y trouve donc le côté  artificiel  atteint par l’usage des ordinateurs ou de processus électroniques élaborés et le côté  intelligence  associé à son but d’imiter le comportement. IA doit ressembler également à celui de l’être humain et être au moins aussi rationnel. Article détaillé : Histoire de l’intelligence artificielle. Historiquement, elle trouve son point de départ dans les années 1950 avec les travaux d’Alan Turing, qui se demande si une machine peut  penser . Turing explore le problème et propose une expérience maintenant connue sous le nom de test de Turing dans une tentative de définition d’un standard permettant de qualifier une machine de  consciente .