La bataille de Tsoushima PDF

Ces négociations débouchent sur plusieurs traités, dont le traité de Versailles de 1919, desquels les conditions sont jugées lourdes par le peuple allemand. La France, sur le sol de laquelle s’est déroulée une grande part des combats, obtient le droit à de fortes indemnités de réparations, ainsi que la réintégration de l’Alsace et de la bataille de Tsoushima PDF Moselle, annexées par Bismarck après la guerre de 1870. Les États-Unis, principal créancier des puissances alliées lors du conflit, exigent le règlement des dettes d’achats de matériel de guerre et de carburant dues par leurs alliés. Au cours des années 1920 et 1930, la France et le Royaume-Uni s’opposent sur la question allemande, et notamment sur les indemnités dues par l’Allemagne, et la reconstruction ou le démantèlement des structures industrielles allemandes.


La bataille de Tsoushima / rapport de l’amiral Togo
Date de l’édition originale : 1905

Ce livre est la reproduction fidèle d une uvre publiée avant 1920 et fait partie d une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l opportunité d accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les uvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

La crise économique de 1929 toucha la plupart des économies du monde, et eut de graves conséquences sur les économies fragiles des anciens belligérants de la Première Guerre mondiale, entraînant chômage et récession. Le rapatriement des importants investissements américains en Allemagne plongea ainsi son économie dans une grave crise. De nombreux pays prirent des mesures sociales et économiques pour tenter de contrecarrer les effets de la crise, comme le New Deal américain. En Allemagne et en Italie, ces crises économiques facilitèrent la prise de pouvoir des nationaux-socialistes et des fascistes. De l’autre, Hitler et ses partisans fanatiques qui veulent conquérir  l’espace vital , voire dominer le monde entier, peut-être en association avec d’autres puissances, selon des critères racistes.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Depuis 1922, le Royaume d’Italie est aux mains du parti fasciste, dirigé par Benito Mussolini, qui exprime des revendications sur divers territoires, en Afrique ou en Europe. La guerre contre l’Éthiopie permet à l’Italie de s’emparer d’un riche pays africain, mais elle l’isole en Europe. L’Italie se retire de la Société des Nations et se rapproche de l’Allemagne nazie. L’Italie fait partie des vainqueurs de la Première Guerre mondiale mais la population est très déçue des accords de paix qui ont été conclus.

L’économie du pays est désorganisée et on assiste à de nombreuses grèves ou occupations d’usines par les mouvements communistes. Il y a une réelle peur de révolution comme en Russie. C’est dans ce contexte qu’un parti d’extrême droite, le parti fasciste, fait son apparition dirigé par Mussolini. Une brève ère de prospérité économique commence en 1925 et se termine en 1929 avec le krach de Wall Street qui entraîna une crise économique mondiale. Dès 1936, les futurs belligérants européens de la Seconde Guerre mondiale commencent à s’affronter plus ou moins directement dans le cadre de la guerre d’Espagne. Hitler réalise ses projets de regroupement des populations germaniques en annexant l’Autriche en mars 1938: c’est l’Anschluss.