La Bible entre le culte et la culture : Vingt siècles de vitalité et de résistance PDF

Les 95 thèses de La Bible entre le culte et la culture : Vingt siècles de vitalité et de résistance PDF sur la porte de l’Église de la Toussaint de Wittemberg. Le protestantisme est l’une des principales branches du christianisme avec le catholicisme et l’orthodoxie.


Par-delà ses origines lointaines, notre histoire occidentale a été profondément marquée par la Bible. Celle-ci a façonné non seulement la vie des communautés juives et chrétiennes, mais notre civilisation tout entière.
En ce début de nouveau millénaire, la Bible résiste étonnamment bien à l’érosion. A preuve, les traductions nouvelles qui sortent à tout instant rivalisent en qualité et en quantité. Elle reste bien le best-seller de toute la production littéraire mondiale.
Afin de découvrir le secret de cette résistance et de cette vitalité, il ne sera sans doute pas sans intérêt de suivre son parcours tout au long des siècles.
Pères de l’Eglise, docteurs du Moyen Age, théologiens de la Renaissance et de la Réforme protestante, rationalistes et romantiques, piétistes et libéraux, tenants du christianisme social ou du dialogue œcuménique, tous se sont laissé interpeller par elle.
Aujourd’hui, dans notre société sécularisée, et tandis qu’une majorité de nos contemporains semblent oublier leurs racines, la Bible, de quelque manière qu’on la lise, reste encore et toujours la source du culte et de la culture.
Ce petit ouvrage, bien documenté sans être jamais trop érudit, rend compte des aspects les plus méconnus de notre patrimoine, et pose quelques jalons précieux pour l’avenir.

Selon cette perspective, le protestantisme englobe des mouvements variés allant des luthériens aux réformés en passant par les évangéliques, jusqu’aux quakers. Pour les protestants la Bible est l’autorité suprême en matière de foi. La plupart des princes-électeurs avaient choisi de suivre la réforme de Luther tolérée par Charles Quint, l’empereur élu par eux. Mais en 1529, ce fervent catholique change d’avis et ordonne le ralliement inconditionnel à l’Église catholique romaine. Plutôt attribué de façon péjorative, cet adjectif fut ensuite adopté comme substantif par les adeptes de la Réforme. Martin Luther par Lucas Cranach l’Ancien.

Articles détaillés : Réforme protestante et Protestantisme en France. Invoqués ici pour la première fois, l’appel direct à Dieu et à la conscience individuelle sont les marqueurs du protestantisme. Articles détaillés : Martin Luther, Bible de Luther et Guerre des Paysans allemands. Afin de mettre un terme rapide à cette explosion de violence contre la classe dirigeante, les princes se réunissent lors de la première diète de Spire, en 1526. Ils conviennent du décret de l’état d’urgence et décident que chaque prince choisit le culte à pratiquer dans son État, les opposants étant contraints de fuir vers un autre État favorable à leur foi. Cependant, absent de cette assemblée formée par ses électeurs, Charles Quint demeure hostile à ces dispositions. Accusé par le Saint-Siège de soutenir Luther, Charles Quint décide d’endiguer la propagation des thèses luthériennes.

Le luthéranisme se répand dans toute l’Europe le long des voies de communication commerciales du Nord. Articles détaillés : Protestantisme en France et Protestantisme aux Pays-Bas. Les Pays-Bas faisaient exception à cette règle, les troubles religieux venant doubler le rejet de la mise sous tutelle de la Flandre et des Pays-Bas par les Habsbourg espagnols. En Angleterre, les convenances personnelles du roi Henri VIII en matière matrimoniale le conduisent à rompre avec Rome. En Europe du Sud, les velléités du luthéranisme avaient été éteintes par l’Inquisition. Le protestantisme connaît ensuite une expansion mondiale au travers des mouvements missionnaires qui, le plus souvent, accompagnent la colonisation.

Aujourd’hui, le protestantisme est principalement présent en Amérique du Nord, en Europe du Nord et en Afrique. Parmi les évangéliques, on estime à deux cents millions le nombre des pentecôtistes dans le monde. Aujourd’hui, les États-Unis et la Corée du Sud sont les pays qui envoient le plus de missionnaires dans le monde. Selon la compilation des chiffres donnés par les organisations protestantes traditionnelles, le mouvement rassemble 317 millions de personnes dans le monde, en 2014.