La Civilisation chinoise PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Le terme  la civilisation , au singulier, apparait au siècle des Lumières en opposition à  la barbarie . Les premiers musées qui la Civilisation chinoise PDF alors permettent des comparaisons entre  les civilisations .


La Civilisation chinoise, paru en 1929, est l’un des ouvrages sinologiques français les plus célèbres du XXe siècle. Marcel Granet (1884-1940) avait su s’imprégner si intimement de l’esprit des institutions et des moeurs privées de la Chine ancienne qu’il la rendit accessible à plusieurs générations.
Outre qu’elle rend à nouveau disponible un classique des études chinoises, cette réédition, grâce au travail de Rémi Mathieu, chercheur au CNRS et spécialiste de la Chine ancienne, établit la genèse de l’oeuvre de Marcel Granet et, à travers l’analyse de sa réception par la critique, en dresse le bilan historiographique.

Johan Zoffany, 1772-1778, La Tribune des Offices, 1,23 x 1,55 m. Le terme civilisation — dérivé indirectement du latin civis — a été utilisé de différentes manières au cours de l’histoire. Dans l’acception actuelle, la civilisation est l’ensemble des traits qui caractérisent l’état d’une société donnée, du point de vue technique, intellectuel, politique et moral, sans porter de jugement de valeur. Il s’agissait de  civiliser  les peuples du monde dans une vision hiérarchique et évolutionniste de la civilisation. Aujourd’hui les conceptions de la civilisation sont plus égalitaires de sorte que le terme désigne davantage un état de fait historique et social qu’un processus de transformation des sociétés. Pour pouvoir définir des civilisations qui n’ont ni structure précise ni représentation institutionnelle, il faut sélectionner les faits que l’on juge appropriés.

Ainsi, on se fonde sur des faits linguistiques, éthiques, géographiques, culturels, religieux ou politiques. Si les ethnologues et anthropologues ont préféré le terme de  culture , les historiens, les archéologues, et parfois les sociologues ont largement utilisé le mot  civilisation . Le terme, dans les années 2000-2010, n’est plus employé par ces scientifiques  à cause sans doute de son caractère ambigu et peut-être de son appartenance à une géographie classique surannée. Cependant, le terme est encore d’usage courant sans que soit pour autant précisé son sens. Les civilisations développent des normes de comportements en société, comme la chevalerie.

Le comportement civilisé est celui qui permet aux hommes de vivre ensemble pacifiquement. Un mythe, rapporté par Platon dans Protagoras, distingue les apports de la technique de ceux de la civilisation. Ces termes contiennent une connotation, justifiée ou non, de supériorité morale : de la classe noble sur les classes populaires, de l’Europe sur les  barbares . La civilisation suppose donc l’existence de lois et de règlements destinés à éviter que les gens ne deviennent violents. Nonobstant, les cultures civilisées possèdent des institutions autorisées à recourir à la violence, telles que la police et l’armée. Europe, aidée par son avance technique et militaire, va se sentir investie d’une mission civilisatrice envers, notamment, l’Afrique, qu’elle réduit en esclavage, et certaines parties de l’Asie.