La Création d’entreprise, 2e édition. Tout ce qu’il faut savoir pour réaliser son projet PDF

En informatique, un logiciel la Création d’entreprise, 2e édition. Tout ce qu’il faut savoir pour réaliser son projet PDF un ensemble de séquences d’instructions interprétables par une machine et d’un jeu de données nécessaires à ces opérations. Un logiciel peut être classé comme système, applicatif, standard, spécifique, ou libre, selon la manière dont il interagit avec le matériel, selon la stratégie commerciale et les droits sur le code source des programmes. Le terme logiciel propriétaire est aussi employé. Les logiciels sont créés et livrés à la demande d’un client, ou alors ils sont créés sur l’initiative du producteur, et mis sur le marché, parfois gratuitement.


Les logiciels sont également distribués illégalement et la valeur marchande des produits ainsi distribués est parfois supérieure au chiffre d’affaires des producteurs. Créer un logiciel est un travail intellectuel qui prend du temps. La création de logiciels est souvent le fait d’une équipe, qui suit une démarche logique et planifiée en vue d’obtenir un produit de bonne qualité dans les meilleurs délais. Un ordinateur est composé de matériel et de logiciels.

Logiciel n’est pas synonyme de programme informatique. Les deux principales catégories de logiciels sont les logiciels applicatifs et les logiciels de système. La plus importante pièce de logiciel est le système d’exploitation. Les deux extrêmes étant le logiciel standard et le logiciel spécifique.

Les applications sont utilisées pour effectuer une tâche. Les utilitaires sont utilisés pour manipuler l’ordinateur ou à des fins de diagnostic. Un logiciel spécifique est construit dans le but de répondre à la demande d’un client en particulier, ce type de logiciel peut être créé par le département informatique de l’entreprise qui s’en sert, ou alors celle-ci fait appel à un éditeur de logiciel. Un logiciel standard est créé dans le but d’être vendu en grande distribution, et répond au plus petit dénominateur commun des besoins de différents utilisateurs.

Logiciel propriétaire lorsque l’auteur se réserve le droit de diffuser et de modifier le logiciel. Logiciel libre ou Logiciel open source lorsqu’il est permis de l’exécuter, d’accéder au code source pour l’étudier ou l’adapter à ses besoins, redistribuer des copies, modifier et redistribuer le logiciel. Ce procédé est apparu dans les années 1980. Pour les logiciels standards vendus aux entreprises, celles-ci contactent généralement directement des producteurs, les coûts des licences sont négociés, et sont souvent accompagnés de contrats de service en rapport avec la mise en place et l’utilisation du logiciel qui sont payés de manière régulière. Pour les logiciels spécifiques, le client contacte directement le producteur, et paie le coût de fabrication du produit.