La musique et la scène : L’écriture musicale et son expression scénique au XXe siècle PDF

La musique et la scène : L’écriture musicale et son expression scénique au XXe siècle PDF pratique : Quelles sources sont attendues ? Cet article vise à tracer l’ébauche d’un panorama de la littérature cubaine contemporaine, fertile et d’une richesse tant qualitative que quantitative. Noirs de Santiago, mélangeant les hommes et les animaux.


Le premier, né en Galice, est devenu l’introducteur définitif du negrito auquel il incorpore le galicien, le chinois et la musique populaire sous sa forme vernaculaire. Noirs, Chinois, paysans, Allemands et policiers. Millán, par sa formation de chroniqueur, retrace un tableau fidèle de la société de son époque, à la recherche presque mythologique de l’or et du besoin de capital. Il met en scène des amants différenciés économiquement à une époque où le capital nord-américain pénètre l’île. Ce siècle connaît l’influence du théâtre bouffe, créé en 1868 par un certain Francisco Pancho Fernández et repris en 1880 lors des campagnes anti-esclavagistes et anti-colonialistes. Les premières années de la République voient une prédominance des courants théâtraux espagnols et français de fin de siècle et plus particulièrement l’influence de José de Echegaray, Benito Pérez Galdós ou Jacinto Benavente.

Le théâtre de Salinas se caractérise par le déplacement des mœurs vers un fonds social. L’une, romantico-moderniste héritée du siècle antérieur. Lazo évoque l’évolution d’un théâtre poétique, essayiste ou social. La tendance rénovatrice vise à transformer les techniques et le contenu du théâtre, ainsi que de former un public grâce à la constitution de petits théâtres offrant des œuvres tant étrangères que nationales. Une équipe professionnelle d’acteurs, de directeurs et de techniciens tend à se former afin de rénover l’expression scénique. Le théâtre poétique, attendu par un public familier, se fonde sur le texte littéraire d’une œuvre, lié à l’aspect traditionnel. Romantisme mais est également le premier chantre de la liberté de la patrie et le premier poète à souffrir de l’exil pour elle.

Il est possible de distinguer deux périodes du Romantisme. Ce mouvement semblable au criollismo tend à défendre l’intérêt national des natifs qu’il revendique contre le colonialisme. La première génération se caractérise par les écrits de quelques disciples de Casal mais surtout par une liquidation du modernisme. Entrent dans le premier choix des auteurs tels que Boti et Poveda, dans le second, Acosta et Felipe Pichardo Moya.