La QPC : une révolution inachevée ? PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Description de l’image French Kingdom within Europe 1839. La Deuxième République se distingue des autres régimes politiques de l’histoire de France d’abord par sa brièveté, ensuite parce que c’est le dernier régime à avoir été institué à la suite d’une révolution. Bonaparte, à qui la Constitution interdit de se la QPC : une révolution inachevée ? PDF au terme de son mandat, fait pression pour obtenir qu’elle soit amendée, mais en vain.


Il orchestre donc avec ses proches le coup d’État du 2 décembre 1851 qui lui permet par la suite d’instaurer un régime autoritaire, approuvé par le peuple par le biais d’un plébiscite. François Guizot est, en 1848, à la tête du gouvernement depuis huit ans, un record sous la monarchie de Juillet. Le milieu des années 1840 est marqué par une crise à la fois économique, sociale et politique qui touche la monarchie de Juillet et conduit le régime à sa fin. Ce climat de crise fait baisser la natalité, augmenter la mortalité, et crée un important sentiment de peur sociale. Une crise plus ancienne touche en effet le régime.

1848, le pays ne compte que 241 000 électeurs pour près de 35,5 millions d’habitants. Conscients de la nécessité d’une réforme pour arriver au pouvoir, et de l’impossibilité de cette réforme avec la majorité au pouvoir, les monarchistes de l’ opposition dynastique  organisent partout une vaste campagne de banquets par laquelle, en contournant l’interdiction de réunions politiques, ils tentent de convaincre Guizot d’élargir les conditions d’accès au vote en sollicitant l’opinion. Article détaillé : Révolution française de 1848. La crise conduit à la campagne des banquets, comme celui du Château-Rouge le 9 juillet 1847. Celui de Paris le 22 février suivant sonne le départ de la révolution. Le 24 février 1848, Louis-Philippe signe son acte d’abdication. Face à ce refus, l’opposition décide d’organiser à nouveau un banquet d’importance à Paris, en février 1848, dans un quartier populaire.

La crainte de dérives insurrectionnelles pousse les chefs de l’opposition dynastique, comme Odilon Barrot, à faire machine arrière, mais il est trop tard. De plus, la garde nationale, chargée de maintenir l’ordre, n’est guère favorable au ministre. Des manœuvres semblables ayant lieu à l’hôtel de ville, les députés s’y précipitent. C’est là qu’est finalement mis au point le gouvernement provisoire, autour de cadres des courants de La Réforme et du National, ce dernier étant prépondérant.

Article détaillé : Gouvernement provisoire de 1848. Le 26 février, Lamartine refuse le drapeau rouge devant l’hôtel de ville. Le gouvernement provisoire de 1848 réunit donc deux tendances, démocrates et libéraux. Gravure représentant Dupont de l’Eure dans les années 1850. Jacques Charles Dupont de l’Eure devient de facto et de façon honorifique le premier chef de gouvernement de la Deuxième République. Leurs premières mesures sont révélatrices de la tonalité qu’ils souhaitent donner au nouveau régime.

Le 25 février, ils instituent le suffrage universel masculin. 27 avril un décret annoncé dès le début du régime met définitivement fin à l’esclavage dans les colonies françaises. Pour satisfaire la frange de gauche de ce gouvernement provisoire très hétérogène, l’État se dote de moyens de lutter contre le chômage qui touche de nombreux Français. Faute d’obtenir la création d’un ministère du Travail, les socialistes bénéficient de la création de la commission du Luxembourg, où l’on réfléchit sous la présidence de Louis Blanc et d’Albert à une nouvelle organisation du travail en vue d’améliorer le sort des  classes populaires .

En province, l’information circule vite et de nouveaux fonctionnaires favorables au régime sont mis en place. L’intérieur de la salle de l’Assemblée constituante, sur une gravure de l’époque. La situation change avec l’approche d’élections en vue de former l’Assemblée constituante, qui doit poser les bases d’un nouveau régime politique. Les républicains avancés, conscients du contrôle des ruraux par les notables, redoutent les résultats du suffrage universel. Les élections du 23 avril confirment les craintes des républicains avancés. Au début du mois, Ledru-Rollin avait demandé à ses commissaires d’éclairer le peuple provincial pour l’inciter à voter pour des républicains de la veille. Mais les monarchistes, qui vont former le parti de l’Ordre, représentent 200 députés.

Barricade dans la rue de Soufflot, à Paris, le 25 juin 1848 par Horace Vernet. L’élection de l’Assemblée constituante permet de mettre en place un système de gouvernement moins confus. En s’inspirant du Directoire, il est décidé de créer une commission exécutive de cinq membres, choisis parmi l’ancien gouvernement provisoire. Le 21 juin, sous la pression de l’Assemblée, la Commission exécutive prend un décret demandant aux ouvriers de moins de 25 ans de rejoindre l’armée, et les autres à se disperser en province. Une partie du Paris populaire entre en insurrection le 22 pour protester contre cette fermeture.

Articles détaillés : Gouvernement du général Cavaignac et Constitution française de 1848. Au cours des journées de juin, Eugène Cavaignac, fervent républicain, est devenu chef du gouvernement, et le reste jusqu’en décembre. Cavaignac, républicain mais conservateur et autoritaire. L’élimination de l’extrême gauche semble accroître les chances d’une république bourgeoise et modérée, sous l’égide de Cavaignac. Pendant l’été 1848, les élections municipales du 3 juillet, et les cantonales des 27 août et 3 septembre, montrent une évolution de l’électorat. Le 4 novembre, l’Assemblée vote le texte d’une Constitution élaborée par une commission depuis le 17 mai.