La régulation macro-économique dans l’UEM: La régulation macro-économique dans l’Union Economique et Monétaire européenne PDF

Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Le premier évènement est relevé en 2010, avec la crise de la dette la régulation macro-économique dans l’UEM: La régulation macro-économique dans l’Union Economique et Monétaire européenne PDF, provoquée par la mise en lumière de celle-ci, ainsi que de son important et constant déficit public.


La thèse étudie les mécanismes de régulation macro- économique dans l’UEM. La première partie analyse l’objectif de redistribution à partir des leçons des exemples fédéraux. Quant aux moyens de la stabilisation des chocs asymétriques, les mécanismes de marché pourraient être complétés par un mécanisme centralisé de transferts. La seconde partie met en évidence les conséquences négatives des chocs d’offre et l’implication de l’hétérogénéité structurelle entre les pays sur les politiques de stabilisation. Elle montre que seule la coordination des autorités monétaires et budgétaires dans la détermination du policy-mix permet d’éviter un conflit d’objectifs entre elles. Mais le cadre institutionnel actuel de l’UEM et les statuts de la BCE semblent peu propices à cette coordination. Enfin, la troisième partie analyse les politiques budgétaires européennes. Elle s’interroge sur les moyens et les limites de l’instauration de règles de discipline budgétaire. Puis elle analyse dans quelle mesure ces règles peuvent être compatibles avec la flexibilité nécessaire à l’ajustement conjoncturel, et avec une coordination positive des politiques.

Image du signe monétaire européen devant la Banque centrale européenne de Francfort, en Allemagne. Ils savent aussi que les mécanismes d’ajustement sont faibles. En effet, la France, à partir du tournant de la rigueur de 1983, a dû suivre la politique monétaire allemande et aimerait participer au pilotage d’une monnaie européenne. Cette divergence se traduit dans la demande française d’un gouvernement économique. Les Allemands voient le gouvernement économique comme une tentative de prise de contrôle de la Banque centrale européenne et donc s’en méfient. En fait, les Allemands seraient davantage pour une union politique que les Français.

Le débat économique s’inscrit aussi dans le cadre de celui de la soutenabilité de la dette. Après des élections, un nouveau gouvernement grec est élu. 160 des 300 sièges du parlement. 22 : Moody’s abaisse sa note de A1 à A2.