La Sculpture Grecque PDF

Périclès, copie romaine en marbre d’un original grec réalisé vers -430, Rome, musée Pio-Clementino. Périclès, est dominée par deux sculpteurs de renom, Polyclète et Phidias. Praxitèle recueille le message du premier classicisme, mais en modifie l’expression et en repense entièrement les règles. Plusieurs mentions suggèrent que les contemporains avaient conscience de l’importance la Sculpture Grecque PDF deux artistes, qu’ils ont souvent voulu confronter à travers leurs œuvres.


Si l’âme est chrétienne, la beauté est grecque. Freud
définit l’esthétisme comme une construction intellectuelle
de paramètres personnels qui s’exprime en émotions
sublimées.
Avec la sculpture grecque, l’homme devient dieu, et les
dieux font don de leur apparence à l’humanité.
Défiant les lois de la gravité, les sculpteurs grecs découvrent
les fragiles équilibres des formes, des espaces, et façonnent
depuis plus de 2000 ans notre subconscient aux canons de
l’éternelle beauté.
Edmund von Mach, historien de l’art, revient sur cette
épopée qui conduit la main de l’homme à transformer le
marbre en oeuvre d’art, et l’Art en besoin substantiel de la
pérennité des civilisations.
Cet ouvrage étudie la sculpture grecque entre le VIIe et le Ier
siècle avant J.-C., en s’appuyant sur une riche iconographie,
mise en scène sur un texte érudit mais accessible à tous.

Praxitèle est, avec Phidias et Lysippe, le sculpteur grec dont les sources nous parlent le plus. L’attrait de ses œuvres a été aussi grand sur les modernes. Le fait qu’il ait été l’auteur du premier nu féminin en ronde bosse indépendante y joue un rôle, aujourd’hui comme dans l’Antiquité. Lysippe, Lysistratos, Sthennis, Euphron, Ion, Sostratos de Chios, Silanion. Eutychidès, Euthycratès de Sicyone, Céphisodote le Jeune, Timarchos.

Les plus illustres venaient à concourir malgré les différences d’âge. L’un des concours les plus célèbres concerne probablement la réalisation du décor dédié au temple d’Artémis à Éphèse. Il parut bon de choisir l’œuvre qui était la plus admirable au jugement des artistes eux-mêmes. La carrière de la plupart de ces sculpteurs pose toutefois des problèmes de chronologie. Pline semble conscient des inconvénients de ce système de datation quand il écrit, à propos du concours d’Ephèse, malgré les différences d’âge. Il date Phidias 28 ans avant Polyclète.