Le contrôle de gestion : Contrôle de gestion, contrôle d’entreprise PDF

Entreprise familiale et indépendante, créée en 1979 par Claude Duval, Le contrôle de gestion : Contrôle de gestion, contrôle d’entreprise PDF est au service des clients industriels, des clients du secteur tertiaire et des particuliers. Historiquement Selca a développé son activité dans les secteurs industriels. Disposant d’un réel savoir-faire, nous maîtrisons tous les processus de conception, de construction, d’amélioration et de maintenance liés à nos activités. Nos équipes proposent des solutions adaptées aux problèmes rencontrés et assurent un suivi jusqu’à la finalisation des missions qui leur sont confiées.


Le domaine de l’électricité rassemble une grande variété d’activités de services faisant appel à des compétences et des métiers très divers. Nous nous entourons de partenaires spécialistes pour assurer une offre la plus proche de vos besoins. Selca pense à l’environnement : dans chaque projet réalisé, nous mettons en oeuvre une démarche de développement durable. L’Association des sous-traitants de Basse-Normandie : www. Ses ressources sont pour cela mesurées, dirigées et supervisées de façon à permettre au management de réaliser ses objectifs. C’est une notion fondamentale du management des entreprises et des administrations qui va amener dans les années à venir leur restructuration en profondeur.

Cela a été un des moteurs du développement de la notion de contrôle interne. Cette loi exige des entreprises qu’elles mettent en place des programmes de contrôle interne. La sincérité des comptes des entreprises. Ce souhait a été le deuxième moteur du développement du contrôle interne. En 1985 la commission Treadway est née de la prise de conscience des erreurs répétitives constatées dans les comptes d’un certain nombre d’entreprises. La mise en place d’une organisation plus efficace et plus performante. L’objectif de la démarche consiste à disposer des bonnes informations au bon moment afin de prendre les bonnes décisions.

De manière plus générale il s’agit de déterminer les objectifs stratégiques, de mettre en place des dispositifs opérationnels et de respecter les lois et les règlements. Le développement des méthodes de contrôle interne a une influence importante sur le développement des systèmes d’information car leur fonctionnement a un impact sur l’efficacité des processus de l’entreprise. Il est pour cela nécessaire de mettre en place des dispositifs de gestion de contrôle adaptés. Ceux-ci reposent à leur tour sur des systèmes d’information permettant d’alimenter des tableaux de bord de suivi des processus. Il existe de multiples définitions du contrôle interne : voir Système de contrôle interne et Audit comptable et financier.

Une des plus anciennes est celle de B. Cette définition n’est pas parfaite mais elle a le mérite de définir le contrôle interne comme un processus et elle précise qu’elle a pour but de mettre la notion d’assurance raisonnable concernant les opérations. Par contre elle ne prend pas en compte la notion de gestion des risques qui a été prise en compte dans COSO 2. Mais surtout elle ne fait pas référence à l’état des pratiques ni aux processus de l’entreprise. Cette définition a été largement reprise comme dans le cadre de référence de l’AMF : »Le contrôle interne est un dispositif de la société, défini et mis en œuvre sous sa responsabilité.