Le pouvoir exécutif au Maroc depuis l’indépendance PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche La politique du Maroc s’inscrit dans une monarchie constitutionnelle dotée d’un parlement élu. Le pouvoir exécutif est partagé entre le gouvernement et le palais. Article connexe : Liste des le pouvoir exécutif au Maroc depuis l’indépendance PDF du Maroc.


Le roi est le chef politique suprême. Le cabinet royal, quant à lui, est composé du roi et de ses conseillers. En effet le Roi nomme régulièrement des conseillers personnels et cela pour divers domaines tels la politique, l’économie, le domaine social etc. Cette désignation peut prendre plusieurs formes, elle peut notamment faire suite à une prestation distincte d’un acteur de la scène politique, en l’occurrence un ministre ou un juge par exemple, le Roi le récompense en le nommant conseiller personnel dans son cabinet.

Les ministres et secrétaires d’États du gouvernement sont nommés par le roi sur proposition du chef du Gouvernement. Article connexe : Chef du gouvernement du Maroc. Le chef du gouvernement est chargé de diriger le gouvernement et de coordonner l’activité des différents ministres. En cas de besoin, il lui faut arbitrer les divergences de vues qui peuvent apparaître entre les ministres à propos de l’interprétation des grandes lignes de la politique gouvernementale ou de ses modalités de mise en œuvre. Le chef du gouvernement exerce le pouvoir réglementaire, les décrets du chef du gouvernement sont contresignés par les ministres chargés de leur exécution. Le chef du gouvernement contresigne les dahirs pris par le roi en matière administrative.

Le chef du gouvernement peut également prendre des décrets-lois soit il y est habilité par la Chambre des représentants pour un objectif déterminé et pendant une durée limitée. Le chef du gouvernement peut déléguer des pouvoirs. Les dernières élections ont eu lieu le 7 octobre 2016. La Chambre des conseillers comporte 120 membres dont le mandat est de 6 ans maximum.

La moitié est renouvelée tous les trois ans. Son actuel président est Mohamed Cheikh Biadillah, membre du PAM. L’âge requis pour être élu est de 30 ans. Les dernières élections ont eu lieu le 13 janvier 2009.