Le protestantisme américain PDF

Membre de l’Institut, il est directeur d’études à l’EHESS, à l’Institut d’histoire sociale et à la Nouvelle Initiative Atlantique. Fils, petit-fils et frère de médecin, son enfance, ses études le protestantisme américain PDF son engagement politique sont connus en détail par un riche essai auto-biographique et critique qu’il a publié à Paris en 1987, Une génération.


Les États-Unis sont la plus puissante nation du monde et l’une des plus religieuses. Cette nation est fondamentalement protestante. Toutes les versions de la Réforme sont arrivées dans les bateaux des émigrants.

Comment calvinistes, luthériens, baptistes, méthodistes, etc., ont-ils coexisté sans s’égorger ?

Que croyaient-ils et pourquoi ?

Pourquoi, malgré la multiplication des Églises et des sectes, la foi est-elle stable, en son noyau, depuis les Pères pèlerins jusqu’aux «télévangélistes» contemporains ?

L’auteur s’intéresse plus aux doctrines qu’aux événements de l’histoire religieuse, parce qu’il est persuadé que la théologie est indispensable pour les comprendre. Et pour mieux comprendre les États-Unis dans leur coeur et leur esprit.

Alain Besançon, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, agrégé d’histoire, est membre de l’Institut. Il a publié aux Editions de Fallois un roman, Émile et les menteurs, et deux essais, Cinq personnages en quête d’amour et Sainte Russie.

Il a été membre du Parti communiste français de 1951 à 1956. L’historien affirme ne pas comprendre le choix de ceux qui sont restés au PCF après 1956. Parmi ceux qui en sont partis, il établit une autre division entre  ceux qui ne se sont pas pardonné , comme Annie Kriegel ou Emmanuel Le Roy Ladurie,  et ceux qui se sont pardonné . On peut rapprocher cette volonté de son intention de porter un jugement sur les faits historiques. L’enquête aboutit au jugement quand toutes les pièces ont été consultées et exactement pesées. Alain Besançon a mené sa thèse de doctorat sous la direction de Roger Portal. Il est devenu attaché de recherches au CNRS, de 1960 à 1964.

Alain Besançon est membre du comité de rédaction des Cahiers du monde russe depuis leur fondation en 1961 et membre du conseil de rédaction de la revue Commentaire depuis 1986. Il a également été éditorialiste à L’Express de 1983 à 1988. Il s’est prononcé en faveur de l’intervention américaine en Irak en 2003 mais souhaitait un relais diplomatique subséquent de l’Organisation des Nations unies. S’ajoute à ses centres d’intérêt une spécialité dans l’histoire du christianisme.

Il est membre, au sein de l’Institut de France, de l’Académie des sciences morales et politiques depuis le 11 décembre 1996, où il est actuellement dans la section Philosophie. Histoire et expérience du moi, 1971. Les Origines intellectuelles du léninisme, Calmann-Lévy, 1977. Anatomie d’un spectre : l’économie politique du socialisme réel, Calmann-Lévy, Paris, 1981. La Falsification du bien, Soloviev et Orwell, 1985. L’Image interdite, une histoire intellectuelle de l’iconoclasme, 1994.