Le Vercors : Forteresse ouverte PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Vue sur la ville depuis la tour de Crest. La ville, le Vercors : Forteresse ouverte PDF sur le clocher. Se situant en dessous du 45e parallèle, Crest se trouve dans le quart sud-est de la France.


 » Vercors historique « ,  » massif du Vercors « ,  » Parc du Vercors « … c’est un espace géométrique variable qui porte ce nom célèbre depuis les événements de l’été 1944. Dans cet ouvrage, découvrons le  » massif « , moyenne montagne calcaire, riche de son patrimoine naturel animal, végétal et minéral, et de ses paysages façonnés par l’érosion et par la main de l’homme. Ses communautés montagnardes ont maîtrisé la rudesse du milieu et vécu, depuis le Moyen-Age, de leurs champs, du bétail et la forêt, avant d’explorer les voies modernes de la spécialisation agricole et du tourisme.

Crest, à 195 m d’altitude, se situe dans le Dauphiné, aux portes du parc naturel régional du Vercors sur la route de Gap. Relevé météorologique mensuel de Montélimar Mois jan. Source : – Banque de données meteorologic. La vallée de la Drôme forme une frontière climatique mais aussi géologique. Le climat comme le paysage sont un point de rencontre de différentes influences et constitue ainsi une riche biodiversité. Les climats méditerranéen, continental et montagnard se partagent les lieux. 2 250 heures par an, pour 2 899 à Toulon, 1 976 à Lyon, 1 880 à Vichy, 1 797 à Paris et 1 600 à Lille, 2 090 à Toulouse.

La commune est traversée par les routes départementales D 93, D 104, D 164, D 38 et D 888. Attestée sous les formes Cristam en 1120 puis Cresto en 1144. De l’occitan crest, du latin crista  crête d’un oiseau  qui a pris comme en français le sens de  crête de montagne, sommet, cime. Le village est  dominé par une crête rocheuse, au nord de la ville, site d’un donjon dominant le cours de la Drôme . Reconstitution d’une maison à l’âge de fer.

Reconstitution d’un village à l’âge du fer. Une fouille préventive au passage du TGV Méditerranée sur la commune de Crest a été réalisée entre novembre 1995 et juin 1996 par Jean-Michel Treffort et son équipe d’archéologues. Les bâtiments sont de deux types. Le premier suit un tracé rectangulaire, ses murs sont en colombage hourdé de terre et le toit à deux pans. Le second type, qui correspond à l’architecture protohistorique du domaine alpin, utilise un cadre de poutres reposant sur un substrat de galets.