Les initiations et l’initiation maçonnique : Orné de 66 illustrations PDF

Allemagne les manifestes de la fraternité de la Rose-Croix. Rose-Croix ou se sont référés à une  tradition rosicrucienne . Rosicrucien ou Rose-Croix, quelle est la différence ? Réforme générale et commune de l’univers entier, suivie de la Fama Fraternitatis de la Très Louable Confrérie de la Rose-Croix, les initiations et l’initiation maçonnique : Orné de 66 illustrations PDF l’adresse de tous les savants et souverains d’Europe, accompagnée d’une brève réponse du Seigneur Haselmeyer qui pour ce motif a été jeté en prison par les Jésuites et mis aux fers dans une galère.


Les plus sérieuses études ethnologiques mettent en évidence la pratique de cérémonies initiatiques dans toutes les civilisations, depuis la plus lointaine Antiquité ; entre autres, en Égypte ou en Grèce avec les Mystères d’Eleusis, mais aussi au sein de toutes les civilisations des cinq continents. Sans vouloir approfondir de manière exhaustive tous les aspects des pratiques initiatiques recensées, Irène Mainguy propose ici aux lecteurs une importante synthèse du sujet. Elle y développe l’ensemble des éléments communs récurrents, qui soulignent, dès les origines de l’humanité, les préoccupations humaines essentielles. En effet, de tout temps, l’homme a voulu dépasser les étroites limites de la condition humaine en recherchant une voie pour accroître son pouvoir et son savoir sur l’univers et sur lui-même. Dans une société en mal de repères, où le matérialisme domine largement, la question se pose de la place que peut trouver l’idéal initiatique. En quoi l’initiation donne-t-elle des clefs pour une meilleure connaissance de soi ? Permet-elle, de nos jours encore, de progresser dans la Voie de la Sagesse et de la Connaissance ? En fonction de ses particularités, comment situer l’initiation maçonnique par rapport aux autres formes d’initiation ? Irène Mainguy apporte un éclairage à l’ensemble de ces questions. Elle insiste sur les constantes de l’initiation en tant que rite de passage, avec ses valeurs, ses spécificités, ses buts et sa finalité. Cet ouvrage donne des réponses aux lecteurs qui se demandent ce que peut apporter l’initiation maçonnique à l’homme ou à la femme en ce début du XXl siècle.

Aujourd’hui donnée à imprimer et portée à la connaissance de tous les cœurs sincères. Rose-Croix, ainsi que la réponse d’un certain Adam Haselmayer. La Fama Fraternitatis narre la vie du fondateur mythique de l’ordre. Allemand, orphelin d’une famille noble mais désargentée, il est élevé et éduqué dans un couvent. Un périple entrepris autour de la Méditerranée lui permet d’acquérir les sagesses et les connaissances de l’Orient et de les confronter à celles de l’Occident. Mais ces derniers, se voyant contraints de se remettre en question et craignant que leur réputation n’en souffre, le rejettent. L’ordre se donne une règle, et se disperse à travers le monde.

L’histoire relate que 120 ans après la mort du fondateur de l’ordre, les Frères de la troisième génération, refaisant en  bons architectes  la maçonnerie de leur  maison , redécouvrent son tombeau. Dans ce  temple-tombe , illuminé  par un autre soleil , se trouve le corps intact de C. L’ouvrage se termine par la Courte réponse faite par Adam Haselmayer qui, pour cela, a été arrêté et emprisonné par les Jésuites et mis aux fers sur les galères. De Macrocosmi historia, de Robert Fludd. Confession de la Fraternité de la R. Contre eux, nous professons et témoignons publiquement qu’il n’a pas existé depuis les débuts de ce monde de livre supérieur, de livre meilleur, de livre aussi merveilleux, aussi salutaire que justement la sainte Bible.

Et bienheureux son détenteur, bienheureux plus encore son lecteur assidu, au comble de la félicité celui qui en a épuisé l’étude. Le prénom du fondateur de la fraternité apparaît : Christian R. Il serait né en 1378 et aurait vécu cent six ans. Il n’est cependant d’autre philosophie pour nous que Celle qui est la Couronne de toutes les facultés, sciences et arts. Publié à Dantzig, il s’agit d’un des plus importants et influents premiers écrits sur la Rose-Croix.

Il s’agit de documents attribués à Julius Sperber. Dans ce document, il est dit que l’Ordre rosicrucien n’est pas une nouvelle création, mais le gardien d’une connaissance très ancienne. Article détaillé : Les Noces Chymiques de Christian Rosenkreutz. En 1616 paraît à Strasbourg chez Lazare Zetzner, sans nom d’auteur et en allemand, Les Noces Chymiques de Christian Rosenkreutz.