Les Moines Maudits 2. Le secret des templiers PDF

Elle implique ainsi une croyance aux entités démoniaques et est la principale cérémonie du satanisme théiste, intellectuel et élitiste. La messe noire ne peut être assimilée à un service cultuel honorant le Diable, du moins les Moines Maudits 2. Le secret des templiers PDF XVIIe siècle où elle est un prolongement théâtralisé et dramatique de la magie noire.


Quand on lui parle de malédictions et de mauvais sorts, Lucille, jeune sœur de la Miséricorde de Saint Vincent de Paul, en rit volontiers. Pourtant la découverte d’une étrange médaille va la plonger dans le passé du lieu occupé actuellement par les sœurs. D’étranges légendes remontant à la nuit des temps parlent avec insistance de revenants, de cris étranges et de moines maudits. Qui étaient-ils et que faisaient-ils en ce lieu ? Pourquoi les différentes communautés qui ont investi ce couvent ont elle péries de façon violente ?
Et si la réalité était bien plus effrayante que la fiction ?

Un des moyens de les combattre sera de souligner leurs rites, jugés non conformes au dogme catholique, et plus grave, bafouant les deux premiers commandements divins. Au Moyen-Âge, on assiste à des parodies profanes de rituels sacrés, plus ou moins acceptées par l’Église. Goliards singent les processions religieuses,  mangent du boudin noir sur l’autel lui-même alors que le célébrant dit la messe. Ils jouent aux dés sur l’autel. Ils encensent avec de la fumée puante provenant de semelles de vieilles chaussures. Ces actes se retrouvent dans les Fêtes des Fous où l’évêque prononce une bénédiction pour donner des maladies, accompagné de chants et de tenues obscènes.

Par ailleurs, l’intégration dans les rites de messes privées ou votives, à caractère secret et partant  ésotérique , a pu engendrer la suspicion dans l’esprit commun. Les hérésies médiévales sont elles aussi accusées de perversion des rites. Il n’est fait nulle mention de messe. On n’eût pas manqué de demander aux nombreux Templiers qu’on tortura s’ils avaient ou non célébré des messes noires : l’absence de cette question prouve assez qu’on ignorait alors cette sorte de magie criminelle.