Lettres à Émile pour faire suite à tous les traités d’éducation destinés aux jeunes gens PDF

Please forward this error screen to cloud1. Immigration, Refugiés et Lettres à Émile pour faire suite à tous les traités d’éducation destinés aux jeunes gens PDF Canada Tableau 5.


Lettres à Émile, pour faire suite à tous les traités d’éducation destinés aux jeunes gens. Nouvelle édition, augmentée de récits anecdotiques sur les dangers de la vie de garçon, par le Dr Langlebert fils
Date de l’édition originale : 1889
Comprend : Récits anecdotiques sur les dangers de la vie de garçon

Ce livre est la reproduction fidèle d une uvre publiée avant 1920 et fait partie d une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l opportunité d accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les uvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Message du premier ministre Le français et l’anglais, nos langues officielles, sont au cœur de notre identité en tant que pays. Les contributions qu’apportent les communautés de langue officielle en situation minoritaire sont essentielles à la réussite du Canada. Tout au long de leur histoire, les communautés minoritaires ont fait face à des défis considérables. Comme enseignant du français dans des classes d’immersion à Vancouver, j’ai témoigné directement de ces défis. En effet, j’ai rencontré beaucoup de gens dont la qualité de vie, le sentiment d’appartenance et l’espoir en un avenir prometteur reposaient en grande partie sur un accès à des services, des ressources et des activités communautaires en français. Je suis également convaincu que tous les Canadiens en bénéficient lorsqu’ils ont la chance de connaître et de célébrer leurs deux langues officielles.

C’est pourquoi j’ai confié à la ministre du Patrimoine canadien la responsabilité de promouvoir nos langues officielles. Québec, d’un bilinguisme qui encourage les échanges et la reconnaissance de notre patrimoine linguistique francophone et anglophone. Grâce à ce plan, nous réaffirmons l’engagement de notre gouvernement envers les langues officielles. Il s’appuie également sur les efforts déployés pendant des années par d’innombrables Canadiens dévoués. Sur un plan personnel, le plan bâtit sur un héritage précieux pour moi, puisque mon père, le premier ministre Pierre Elliott Trudeau, a soutenu l’adoption de la Loi sur les langues officielles. Message de la ministre À travers son histoire, le Canada s’est construit une identité qui lui est propre, bâtie sur sa diversité, la réconciliation avec les peuples autochtones et sa dualité linguistique. Aujourd’hui, nos deux langues officielles, le français et l’anglais, sont une richesse et une source de fierté.

En tant que ministre du Patrimoine canadien et ministre responsable des langues officielles et francophone, je suis très attachée à nos langues officielles et je suis sensible aux réalités de nos communautés en situation minoritaire. J’ai à cœur de contribuer à la vitalité de ces communautés et de promouvoir le français et l’anglais dans toutes les régions du pays. Je remercie chaleureusement tous les Canadiens et Canadiennes ainsi que tous les acteurs engagés dans la société civile et le service public qui ont collaboré à la conception du Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023. Ce plan, appuyé par le budget de 2018, en plus de maintenir le financement actuel, ajoute un investissement historique de près de 500 millions de dollars sur 5 ans au soutien des langues officielles.