Maurienne : De l’Ombre à la Lumière PDF

Dans ses Mémoires, il revient sur ses origines familiales. En 1862 également, il épousa Mlle Fréchet dont la famille maternelle, famille de magistrats, cultivée maurienne : De l’Ombre à la Lumière PDF religieuse, était apparentée de loin à celle de Saint François de Sales. Les Bordeaux s’installèrent à Thonon où ils eurent neuf enfants, dont le premier ne survécut pas.


« Maurienne, de l’Ombre à la Lumière » rend hommage aux chemins exceptionnels pris par la vie en vallée de Maurienne. Amoureux des grands espaces et de leur biodiversité, à la recherche de contrastes, de lumières, d’attitudes particulières, les deux auteurs ont parcouru au fil des saisons cette magnifique vallée savoyarde. De sensibilités différentes, ils ont posé chacun leur regard sur plusieurs thématiques mais avec une même cible, faire découvrir la vie en montagne. Qu’elle soit ailée, quadrupède, bipède ou accrochée par des racines à un rocher, la vie confinée aux limites de l’extrême a développé au fil du temps des techniques de résistance d’une étonnante variété. Nous autres, humains, semblons pourtant n’attacher aucune importance à ce miracle quotidien, à cette symbiose permettant la vie. Admirer, comprendre et protéger, tel est le cheminement intellectuel de cet ouvrage.

Traducteur d’un roman de Stevenson, il publia également de nombreux ouvrages professionnels et traités géographiques. Retraité en 1914,  quand la guerre éclate, il réclama aussitôt un commandement . Il fut successivement colonel puis général et exerça en Alsace, dans les Vosges, en Artois, en Lorraine, à Verdun, aux Eparges. Marie, née le 18 août 1868, qui recopia les premiers vers de son frère Henry, fut visiteuse de prison bénévole à Montpellier et écrivit sur les prisonnières et les essais de réhabilitation. Valentine, née le 24 septembre 1871, à qui Henry Bordeaux consacre un chapitre de ses Mémoires. Elle entra, à vingt-trois ans, à la maison mère des Filles de la Charité à Paris, et partit, en 1903, dans une mission en Chine où elle mourut le 24 décembre 1917.

Marthe, née le 25 septembre 1873, qui se voua aux œuvres sociales catholiques et aux bibliothèques populaires. Jules, né le 25 août 1875, polytechnicien, il fit l’école de cavalerie de Saumur. Ingénieur, il travailla au Pérou, à Madagascar, en Indochine et publia, bien avant 1914, un Traité sur l’aéronautique. Louis, né le 28 novembre 1878, qui devint avocat et repris le cabinet paternel. En 1914, il fut nommé administrateur de l’hôpital militaire fondé par le comité de la croix-rouge de Thonon. Après la guerre, il fut élu au Conseil général de Haute-Savoie et publia des traités et des articles de législation. Ma vocation littéraire se confond avec mes années de collège.

16 ans, après avoir obtenu son baccalauréat à Chambéry, Henry Bordeaux part pour Paris afin d’y suivre des études de droit et de littérature. Les idées politiques de Henry Bordeaux, qui s’affinent dans le temps et dans ses écrits, sont proches du catholicisme social de Frédéric le Play ou d’Albert de Mun, relais politiques du ralliement de l’Église à la République. En 1894, alors qu’il travaille, à Paris, comme avocat-rédacteur à la Compagnie Paris-Lyon-Méditerranée, il publie son premier livre, Âmes modernes, qu’il adresse à tout hasard à ses écrivains préférés. Quelques jours plus tard, le dernier jour d’octobre 1894, je déchiffrai une lettre de quatre pages qui était signée : Paul Bourget. Il y a longtemps, disait-il, que je n’ai éprouvé à la lecture d’un volume autant de plaisir qu’au vôtre. 30 janvier 1899 sans détour abordé le sujet qui divisait la France entière.

Tous deux étaient persuadés de la probité et de l’innocence du capitaine Dreyfus. Il est cependant difficile de résumer une œuvre aussi abondante, comportant plus de deux cents ouvrages, abordant tous les genres : poésie, théâtre, romans, romans psychologiques, romans policiers, nouvelles, biographies, études littéraires, études critiques, études historiques, mémoires, récits de voyage. Il rédigea la plupart de ces ouvrages dans sa maison du Maupas à Cognin. Allemagne qui lui permet de jeter un regard sur ce qu’est devenue l’Allemagne, en proie à l’idéologie nationale-socialiste. En octobre 1954, le général de Gaulle lui écrit une dédicace sur un exemplaire de son livre Mémoires de guerre : L’Appel, 1940-1942 en ces termes :  À M.

Henry Bordeaux dont l’œuvre a tant nourri mon esprit et mon sentiment . En 1944, alors que Charles Maurras est emprisonné à Lyon, Henry Bordeaux, avocat de formation et uniquement soucieux qu’il soit accordé à ce dernier un procès équitable écrit à M. Il reprendra ces mots lors du procès de Charles Maurras en janvier 1945. Charles Maurras, quelques mois avant sa mort, par le président Vincent Auriol pour raison médicale. Académie française qui a soutenu tous ses membres.

Après la guerre, les idées et les valeurs traditionnelles défendues dans ses romans deviennent de plus en plus anachroniques. Fin de la préface de Vie héroïque de Guynemer par le Président Théodore Roosevelt. Nous sommes heureux en vérité d’avoir sa biographie écrite par vous, Très fidèlement votre. Son  œuvre accomplie , Henry Bordeaux, à partir de 1951, commence la rédaction de ses Mémoires. 500 000 exemplaires, et certains ouvrages furent traduits en de nombreuses langues, y compris en japonais. L’édition américaine du livre Le Chevalier de l’air. Il est notamment le père de Paule Henry-Bordeaux.