Mobilités et transports durables : des enjeux sécuritaires et de santé PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche La Sécurité routière en France correspond à un enjeu majeur de santé publique et de protection mobilités et transports durables : des enjeux sécuritaires et de santé PDF personnes. La France a été longtemps un des pays les plus dangereux en Europe occidentale. Mais à partir de 1972, le mode de gestion de cette sécurité routière a profondément évolué dans ce pays et les actions menées notamment par les pouvoirs publics ont commencé à trouver une efficacité, avec une réduction du nombre de tués sur les routes. En agglomération, un piéton pouvant être masqué par un véhicule en stationnement traverse hors passage piéton, et le conducteur ne le détecte pas ou ne le détecte que trop tard.


La question des mobilités et transports durables fait partie des thématiques incontournables en ce XXIe siècle car il y a derrière cette question des enjeux essentiels liés à la protection de l’environnement, à la sécurité et au bien-être de chacun. Dans ce champs multidisciplinaire et international, des psychologues, géographes, économistes, ingénieurs et médecins croisent leurs regards et leurs analyses autour de trois grands thèmes : Mobilités, transports durables et partage de l’espace ; Mobilités et risques ; Mobilités et santé publique.

Ce type de situation survient par exemple avec des véhicules qui roulent à des vitesse inadaptées ou des piétons peu visibles, lors de la traversée d’une voie large, dans un environnement chargé. Hors agglomération, la nuit, le conducteur ne voit un piéton marchant dos au trafic qu’au dernier moment. Peuvent alors être en cause, l’alcool du piéton, la perception trop tardive du conducteur, ou des accotements mal adaptés à la marche. En agglomération, un cycliste circule dans une rue bordée de stationnement, une personne ne percevant pas le cycliste ouvre une portière et le cycliste par évitement tombe sur la voirie.

Hors agglomération, un cycliste circule sur une route peu large. Un véhicule tente un dépassement sans maîtriser sa distance d’écartement avec le cycliste et heurte le cycliste par l’arrière. D’autres cas existent liés à des vitesses excessive d’approche. C’est tellement plus facile de dire qu’on est tous des mauvais conducteurs, c’est bien pour la communication. Dans une approche systémique, il n’y a pas que l’automobiliste qui est responsable, il y a celui qui a fait la route, la voiture, la réglementation, chacun contribue à l’insécurité routière. Il y a aussi le système d’assurance qui fait que l’on cherche un responsable, tout est orienté dans ce sens là. La détection des infractions de vitesse en 1900.