Moi, Abraham PDF

Abraham est enterré à Hébron et la tradition juive situe la tombe dans des grottes au pied du monument connu moi, Abraham PDF le Tombeau des Patriarches. Départ d’Abraham, par József Molnár, Galerie nationale hongroise. Article connexe : Longévité des personnages de la Bible. Il est fils de Terah et a deux frères, Nahor et Haran.


Qui est Abraham ? Un inconnu. Personnage central de la Bible, géant de la mythologie, héros de l’Histoire, il est à la fois immense et lointain. Le voici proche de nous : du fond des âges, il s’adresse à son innombrable progéniture, dans un langage foisonnant et intemporel. Le temps, l’espace, les générations s’entremêlent. Il nous parle de « cet Orient qui n’avait rien de moyen » et dominait le monde civilisé, compris entre l’Euphrate et le Tigre. « J’ai grandi, nous apprend-il, dans cet entre-deux, je suis parti de là, de Babylone. » Replacé ainsi aux confins de ces empires dont l’effervescence n’a pas fini d’agiter le monde, Abraham raconte sa jeunesse et prend, sous la plume alerte et facétieuse d’Éric Nataf, une dimension nouvelle. Père de peuples frères qui s’entre-déchirent, il est, plus que jamais, un patriarche vivant et attentif. Il est une part — la meilleure ? — de nous-mêmes.

Éric Nataf est l’auteur d’Autobiographie d’un virus (2004), Le Mal par le mal (2006) et Régime mortel (2008), qui ont été d’immenses succès. Médecin, radiologue, échographiste, il est chargé d’enseignement à l’hôpital Cochin.

 

Haran meurt en laissant un fils, Loth. Mambré, où Dieu lui dit qu’il donnera ce pays à sa descendance. Sur la route, Abram demande à Saraï de déclarer aux Égyptiens qu’elle est sa sœur, car il pense être tué s’il se présente comme mari d’une si belle femme, tandis qu’avoir une belle sœur lui vaudra d’être bien traité. Abram passe par le Néguev pour refaire une invocation à l’autel qu’il avait construit entre Béthel et Aï. Abram et Loth sont devenus si riches en troupeaux que le pays ne subvient plus à l’ensemble de leurs besoins. La Rencontre d’Abraham et Melchisédech, tableau de Rubens, vers 1625. Un jour, Abram apprend la capture de Loth lors d’un sac de Sodome mené par Kedorlaomer, roi d’Élam et maître de cette ville qui se rebellait.

Abram par une vision et conclut avec lui une alliance. Abram accepte la proposition de Sarah qui, pour avoir un fils, lui donne sa servante égyptienne Agar comme femme. Enceinte, « sa patronne s’allége à ses yeux », Sarah s’en plaint à Abram. Abram répond qu’Agar est en sa main et qu’elle lui fasse le bien à ses yeux. Il demeurera face à tous ses frères. Treize ans après, Abram a 99 ans, Dieu apparaît et lui propose à nouveau une alliance.

Elohîm » – Dieu de la terre – « El Shadaï » – G. Abraham recevant la visite de l’Éternel par Gustave Doré. Abraham aux chênes de Mambré, et trois hommes sont postés devant lui. Il voit, court à leur abord, de l’ouverture de la tente et se prosterne à terre.

Puis « les hommes se lèvent de là. Ils observent les faces de Sodome. Abraham va avec eux pour les envoyer. Sodome et Gomorrhe, oui, elle s’est multipliée. Leur faute, oui, elle est très lourde Je descendrai donc et je verrai : s’ils ont fait selon leur clameur venue à moi, l’anéantissement ! Abraham dit : « Extermineras-tu le juste avec le criminel ?