Ontologie et politique PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. L’objectif premier d’une ontologie est de modéliser un ensemble de connaissances dans un domaine donné, qui peut être réel ou imaginaire. Selon Gruber,  l’ontologie est une spécification explicite d’ontologie et politique PDF conceptualisation , c’est-à-dire qui permet de spécifier dans un langage formel les concepts d’un domaine et leurs relations.


L’étymologie renvoie à la  théorie de l’existence , c’est-à-dire la théorie qui tente d’expliquer les concepts qui existent dans le monde et comment ces concepts s’imbriquent et s’organisent pour donner du sens. Les ontologies informatiques sont des outils qui permettent précisément de représenter un corpus de connaissances sous une forme utilisable par un ordinateur. Une ontologie est la spécification d’une conceptualisation. C’est une base de formalisation des connaissances. Elle se situe à un certain niveau d’abstraction et dans un contexte particulier. C’est aussi une représentation d’une conceptualisation partagée et consensuelle, dans un domaine particulier et vers un objectif commun.

Elle classifie en catégories les relations entre les concepts. Contrairement aux bases de connaissances par exemple, on n’attend pas d’une ontologie qu’elle soit en mesure de fournir systématiquement une réponse à une question arbitraire sur le domaine. Une ontologie est un réseau sémantique qui regroupe un ensemble de concepts décrivant complètement un domaine. Cette définition rend possible l’écriture de langages destinés à implémenter des ontologies.

On identifie trois types d’ontologies selon un niveau décroissant d’abstraction. L’adoption de principes rigoureux dans la conception de l’ontologie formelle répond au besoin de disposer de connaissances pouvant être partagées et transférées d’un contexte à l’autre. Par exemple, l’ensemble des spécifications sur la forêt de Montmorency constitue une ontologie d’application qui spécifie les concepts généraux pouvant provenir d’une ontologie de domaine forestier générale. Le langage de spécification est l’élément central sur lequel repose l’ontologie. Parmi les formalismes les plus employés se basant sur la logique des prédicats, on retrouve des langages comme N3 ou N-Triple. Par ailleurs, dans le cadre de ses travaux sur le Web sémantique, le W3C a mis en place en 2002 un groupe de travail consacré au développement de langages standards pour modéliser des ontologies utilisables et échangeables sur le Web.

Protégé est le plus connu et le plus utilisé des éditeurs d’ontologie. 2003 les standards du Web sémantique et notamment OWL. SWOOP est un éditeur d’ontologie développé par l’Université du Maryland dans le cadre du projet MINDSWAP. Avec l’émergence du marché des technologies du Web sémantique, on peut noter l’apparition depuis 2005 d’outils logiciels proposés par des éditeurs commerciaux. Ontologie » de l’Université Savoie Mont-Blanc, les ontoterminologies étant disponibles aux formats HTML, CSV, OWL et JSON. KAD-Office développé par Iknova Consulting et spécialisé sur la représentation graphique des connaissances industrielles d’ingénierie à l’aide de système d’exploitation. Il existe d’autre part des outils informatiques permettant de construire une ontologie à partir d’un corpus de textes.