Petit Futé Côte d’Azur Monaco PDF

Cette commune est située dans la région de Cannes. Elle est à 17 km petit Futé Côte d’Azur Monaco PDF bord de mer de Cannes, à 40 km de la station de ski Greolières-les-Neiges.


Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Il est détruit en 165 av. En remerciement, Guillaume Ier lui attribue le titre de comte d’Antibes avec tous les pouvoirs civils et religieux. Il est dit dans les cartulaires de l’abbaye de Lérins : princeps Antipolitanus ad domino Guillelmo secundo comites Arlatensis creutus.

Ces cartulaires donnent le nom de sa femme, Alajarde, fille du comte de Provence, Guillaume. Guillaume, dit Gruette, devint seigneur d’Opio en se mariant avec Adhoïs. Opio est alors rattaché à l’évêché d’Antibes. En 1034, Gruette se retire comme moine à l’abbaye de Lérins, à qui il lègue une partie du fief d’Opio, dont les terres s’étendent, à l’époque, jusqu’au port de Cannes. En 1084, le village est cité sous le nom d’Opio. En 1110, les évêques d’Antibes et l’abbaye de Lérins entament une lutte d’influence pour la possession des biens des seigneurs locaux et des églises en particulier. En 1150, les seigneurs d’Opio se sentant vulnérables à Opio décidèrent de construire un nouveau château au sommet d’une colline, Châteauneuf d’Opio.

Rapidement, les habitants d’Opio vont se déplacer au château neuf. Les comtes de Provence vont s’intéresser à l’est de la Provence et vont lutter contre l’influence et la prise de contrôle de ce territoire par la république de Gênes. Gênes avait déjà pris le contrôle de Vintimille et obligé Gui Guerra, comte de Vintimille à s’en reconnaître le vassal, en 1157. Foulque, Fulco, moine de l’abbaye Saint-Victor de Marseille succède à Bertrand Ier comme évêque d’Antibes en 1178. La ville de Vintimille est prise par les Génois en 1222. Le comte de Provence Raimond Bérenger IV décida de prendre le contrôle de Nice.

Romée de Villeneuve est chargé de s’emparer des châteaux de l’est de la Provence dont les seigneurs sont en rébellion contre le comte de Provence. Opio déclina et en 1400, le site du village est déclaré inhabité. L’église Saint-Trophime est conservée mais elle sert de chapelle. En 1631, Antoine Godeau, membre de l’académie française et auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire de l’église, est nommé par Louis XIII seigneur temporel d’Opio. Entre 1640 et 1650, il visite Opio à plusieurs reprises et demande que saint Trophime figure sur le retable de l’église.