Plus de morts que de vivants PDF

C’est le premier volet de la Saga des zombies. Tom Savini, de même titre que le film de Romero, sortie en 1990. Barbra Blair et son frère Johnny se rendent en Pennsylvanie pour venir plus de morts que de vivants PDF recueillir sur la tombe de leur père. Ce rite annuel irrite Johnny, qui cherche à effrayer Barbra, en lui affirmant que les morts vont venir la chercher.


Un grand livre gore, où Guillaume Guéraud donne toute sa puissance !

Veille des vacances de février, au collège Rosa Parks, dans les quartiers Nord de Marseille. À l’ouverture des portes, on fait la connaissance de certains élèves, la bande des 3e, une petite 6e timide, Lila, plus tard Slimane, le caïd amoureux de la prof d’anglais, qui prend le collège pour un moulin et arrive en retard, comme d’habitude. Sitôt en classe, plusieurs élèves montrent des symptômes inquiétants, d’abord de simples saignements de nez chez Corentin, puis les cheveux de Yasmina tombent… Mais à la récréation de dix heures, après les premiers décès, la panique s’empare du collège. Un virus foudroyant semble s’être abattu sur la petite communauté, s’attaquant aux nerfs, aux muscles, aux vertèbres, faisant littéralement exploser les corps. Lorsque, en début d’après-midi, trois cents élèves et professeurs tombent brutalement dans la cour en cinq minutes, le collège est mis en quarantaine. Les pompiers et les équipes médicalisées prennent le pouvoir, pendant que la police interdit toute sortie et contient les parents terrorisés à l’extérieur. Dans ce huis clos terrifiant, on suit les destinées de plusieurs collégiens, Nino, amoureux de Cess qui va mourir, Slimane, qui cherche à tout prix à protéger son petit frère, Lila, qui reçoit des coups de fil de son père retenu à l’entrée du collège, Charlotte, absente pour cause de gastro, qui réussit à passer les barrages pour rejoindre sa bande confinée dans la cour… Les seules nouvelles de l’extérieur nous viennent via les bulletins d’info, les échanges téléphoniques entre médecins, et les communiqués officiels des ministères.
Quand la nuit s’installe, on compte les survivants. Certains collégiens décident alors d’échapper à l’enfer. Qui en sortira vivant ? Guillaume Guéraud donne toute sa puissance dans ce grand livre fascinant. Reconnu pour son style cinématographique et son absence de tabous, il tape à nouveau très fort. De quoi séduire les adolescents férus de jeux vidéo et de films gore.

L’auteur

Né en 1972 à Bordeaux, Guillaume Guéraud vit désormais à Pézenas. Au Rouergue, il est l’auteur de douze romans dans la collection doado, de trois albums dont, le dernier, Safari dans le lavabo (ill. Hélène Georges, 2013), de deux romans pour adultes dont Baignade surveillée (La brune, 2014) et de romans pour les plus jeunes dans la collection zig zag, Arrête ton cinéma et Je sauve le monde dès que je m’ennuie (2012). Il est aussi connu pour ses romans publiés en doado noir dont le premier titre de la collection : Je mourrai pas gibier (2006, Prix Sorcières 2007, adapté en BD par Alfred chez Delcourt, 2009).

Barbra, énervée, s’isole, et se fait agresser par une personne à la démarche mécanique et au visage ravagé. Son frère la défend, mais meurt dans la lutte, la tête fracassée contre une pierre tombale. Ben découvre une cave qui abrite un couple marié, Harry et Helen Cooper, ainsi que leur fille Karen, qui ont trouvé refuge ici après s’être fait attaquer. Tom et Judy, un couple d’adolescents, arrivent à leur tour. Karen, qui a été mordue par l’un des monstres, tombe gravement malade. Harry exige que tout le monde se cache dans la cave, mais Ben considère que c’est une souricière et reste à l’étage, pour barricader la maison avec l’aide de Tom.

Désirant rejoindre l’un de ces refuges, Ben et Tom font le plein du camion de Ben tandis que Harry lance des cocktails Molotov sur les zombies. Tom renverse accidentellement de l’essence sur le camion, l’enflammant. Tom et Judy essaient d’éloigner le camion de la pompe, mais le camion explose, les tuant tous les deux, et les zombies mangent leurs restes carbonisés. Les lumières s’éteignent et les zombies forcent les barricades. Harry se saisit du fusil de Ben et menace de le tuer. Ben parvient à arracher l’arme à Harry et lui tire dessus.

Harry trébuche dans la cave et, mortellement blessé, s’effondre à côté de Karen, elle aussi morte. Les zombies essaient de tirer Helen et Barbra à travers les fenêtres, mais Helen se libère. Elle retourne à la cave pour voir Karen se réanimer et manger le cadavre d’Harry. Directeur de la photographie : George A. Classification : interdit aux moins de 16 ans lors de sa sortie en France.

Le personnage de Judith O’Dea dans le cimetière. La petite fille zombie qui dévore une victime. L’objectif du petit groupe, qui travaille à Pittsburgh, est de réunir assez d’argent, d’expérience et de matériel pour se lancer dans la production d’un long métrage, ce qui est possible au bout de quelques années. La recherche de financeurs s’avère dans un premier temps vaine, le projet n’intéresse personne. Chacun des dix actionnaires apporte 600 dollars et s’engage à parrainer une autre personne pour qu’elle apporte le même montant. La vente à profit des actions augmente le capital.