Pour un christianisme de création et de liberté PDF

Le christianisme est une religion abrahamique, originaire du Proche-Orient, fondée sur l’enseignement, la personne et la vie de Jésus de Nazareth, pour un christianisme de création et de liberté PDF qu’interprétés à partir du Nouveau Testament. Judée et dans les grandes villes de la diaspora juive telles que Rome, Éphèse, Antioche et Alexandrie.


Penseur engagé dans son temps, Nicolas Berdiaev (1874-1948) ne cessa jamais d’affirmer sa foi en la liberté et la dignité de l’esprit humain. Il professait  » un christianisme de liberté et de création, non d’autorité et de tradition  » et prônait une conception mystique de l’Église. Dans les textes rassemblés ici, Berdiaev réfléchit à des questions philosophiques et religieuses qui, en plus de toucher au coeur de son oeuvre, demeurent d’une actualité brûlante : la signification de la liberté religieuse et de la liberté au sein de l’Église, la justification de Dieu face à l’immensité du mal et des souffrances humaines, l’importance du dévoilement de la nature créatrice de l’homme, qu’il oppose à la recherche du salut pour soi seul. Il s’interroge sur les défis posés par l’athéisme au chrétien désireux de défendre sa foi, mais honteux des abus commis au nom du christianisme à travers l’histoire, et explique pourquoi l’on devrait juger le christianisme à l’aune de ses préceptes, et non du comportement des chrétiens ou des errements de l’Église historique. Quatre des cinq articles réunis ici sont inédits en français ; le cinquième n’est paru que dans les années 1930. Écrits à des moments cruciaux de l’existence de Berdiaev – peu après sa conversion, à la suite de son départ de Russie soviétique en 1922 et dans les premières années de son exil en France -, ces essais donnent à voir les idées-forces de sa conception du christianisme. L’introduction vise à situer l’oeuvre dans sa vie. Grâce à des sources inédites et souvent méconnues de ses biographes, en particulier le journal intime de sa femme et des articles difficiles d’accès, elle retrace le parcours spirituel de Berdiaev et expose son rapport à l’Église orthodoxe et ses compagnonnages intellectuels.

Perse, en Inde et en Éthiopie. Il est actuellement présent dans tous les pays. En 2015, le nombre total de chrétiens dans le monde est évalué à 2,4 milliards, ce qui en fait la religion comptant le plus de fidèles, devant l’islam et l’hindouisme. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Jésus-Christ est la figure centrale du christianisme. La Résurrection signifie aussi que Jésus continue de vivre avec ses disciples qui, par la foi, vivent de sa présence.

Ces professions de foi sont divisées en quatre parties. Articles détaillés : Livres deutérocanoniques et Canons des Églises chrétiennes. Le péché originel représenté par Le Dominiquin, Chatsworth House. Il rejette , en particulier, celui de Thomas, qualifié de gnostique. Les chrétiens précisent que le Nouveau Testament ne vient pas remplacer l’ Ancien  mais l’accomplir. Le marcionisme distingue le Dieu créateur de l’Ancien Testament du Dieu d’amour des écrits pauliniens. La doctrine de Marcion resta cependant largement répandue dans tout le bassin méditerranéen pendant environ deux siècles.

Irénée de Lyon affirme à la même époque que la Loi a été abrégée et non abrogée. Articles détaillés : Aime et fais ce que tu veux et Charité. Selon l’injonction augustinienne, Dilige et quod vis fac, le christianisme reste centré sur l’amour. Article détaillé : Doctrine sociale de l’Église catholique. Au sein du christianisme, les sacrements sont des rites cultuels. Deux sacrements sont pratiqués par presque toutes les confessions chrétiennes : le baptême et l’eucharistie fondamentalement parce que ce sont les deux seuls gestes sacramentels institués par Jésus selon les textes bibliques.