Prevention de la desinsertion professionnelle des personnes en situation de handicap au travail PDF

Elle donne lieu à un remboursement intégral des soins, après établissement d’un protocole thérapeutique. Le dispositif juridique des  ALD  est principalement inclus aux articles L. Les prevention de la desinsertion professionnelle des personnes en situation de handicap au travail PDF de longue durée comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse sont inscrites sur la liste des 30 maladies établie à l’article D. 322-1 du code de la sécurité sociale.


Le 8e congrès national du Groupement d’études pour le développement de l’ergonomie en réadaptation (Géder) présente des interventions, des études et des recherches relatives aux moyens et aux méthodes de prévention de la désinsertion professionnelle des personnes en situation de handicap au travail. Cet ouvrage s’intéresse en particulier à la manière dont l’ergonomie participe au processus de maintien en emploi, en collaboration avec d’autres disciplines (médecine, rééducation, travail social, ingénierie, ressources humaines…). Ces interventions concernent aussi bien le secteur public que les entreprises privées. Que ce soit en milieu ordinaire ou en milieu de travail dit « protégé », elles abordent les dimensions individuelles et collectives du travail. Les sujets d’actualité que sont l’allongement de la durée de vie au travail, les accords seniors, les accords ou « désaccords » sur la pénibilité, ainsi que la réforme de la santé au travail vont avoir des conséquences sur les modalités de gestion du maintien en emploi. De ce fait, le Géder ne pouvait rester indifférent face à ces évolutions et leurs impacts sur la prévention de la désinsertion professionnelle. Fidèle à son habitude de privilégier les communications et les échanges sur les pratiques d’intervention, le 8e congrès du Géder a proposé trois angles de réflexions : – quels sont les liens possibles entre vieillissement au travail et situations de handicap ? L’âge est-il un facteur d’amplification des situations de handicap ? L’âge et l’accroissement des compétences sont-ils des facteurs de construction de processus adaptatifs contribuant à prévenir les situations de handicap ? – Les évolutions des entreprises (processus, produits, technologies, amélioration continue, développement durable, accords âge et pénibilité…) représentent-elles des leviers ou des freins aux démarches de prévention de la désinsertion professionnelle ? – Comment favoriser le développement de nouvelles pratiques ? La qualité des actions menées dépend-elle de la qualité des partenariats et des coopérations mises en oeuvre sur le terrain par les acteurs (entreprises, institutionnels, conseil…) ? En insistant sur le lien entre les situations de handicap, la santé au travail et la prévention, les travaux du Géder luttent contre la survenue de situations invalidantes qui peuvent devenir des situations de handicap, en particulier en milieu de travail. Ces actions contribuent à la sécurisation des parcours professionnels du plus grand nombre. Le Géder apparaît ainsi comme une association de lutte contre l’exclusion professionnelle des personnes en situation de handicap au travail.

Nota bene : Maladie de longue durée est synonyme d’Affection de longue durée correspondant au codage ALD30. Depuis la loi du 13 août 2004 portant réforme de l’assurance maladie, le dispositif a changé et la Haute Autorité de santé a aujourd’hui compétence pour proposer l’actualisation de la liste des ALD. Présenté le 24 avril 2007, le plan  Améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques  présenté par le ministre de la Santé et des Solidarités relance l’enjeu sanitaire, financier et politique de l’ALD. Originellement, l’ALD concernait quatre longues maladies. La liste des ALD a évolué vers 400 pathologies différentes regroupées dans 30 ALD. Avant 1945 : prestations de l’assurance maladie pendant 6 mois, puis assurance invalidité. 19 octobre 1945 : création de l’assurance de la longue maladie : couverture maladie pendant 3 ans.

20 mai 1955 : fusion du régime de l’assurance maladie et du régime d’assurance de longue maladie, maintien du principe d’une exonération ou d’une réduction du ticket modérateur pour les assurés sociaux atteints d’une ALD. 27 juin 1955 : un décret vient subordonner le bénéfice des exonérations du ticket modérateur pour les assurés en arrêt de travail atteints de tuberculose, maladie mentale, affection cancéreuse ou de poliomyélite. 31 juillet 1968 : ajout d’un nouveau cas d’exonération du ticket modérateur pour les patients atteints d’une affection non inscrite sur la liste et comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse è26ème maladie. 31 décembre 1986 : suppression du mécanisme de la 26e maladie, le nombre des ALD est fixé à 30. 7 septembre 1988 : la participation laissée à la charge de l’assuré peut être prise en charge par le FNASS. 23 décembre 1993 : modalités de remplissage de l’ordonnancier bi-zone.