Proverbes Chinois (Un Monde de Proverbes t. 9) PDF

Ivan Dimitrov, gérant à Varna un commerce de charbon de bois distant de plus de 600 km. Varna, que Mikhaël Ivanoff rencontre le maître spirituel Peter Deunov dont il suit proverbes Chinois (Un Monde de Proverbes t. 9) PDF’enseignement ésotérique chrétien. Il quitte son poste de directeur de collège près de Sofia, et ses proches. Arrivé en France le 22 juillet 1937, il perfectionne sa connaissance du français en écoutant les gens et la radio, en allant au cinéma et au théâtre.


Les magnifiques albums de la Collection « Un Monde de Proverbes » illustrent plusieurs cultures avec dires et belles images.

Ainsi pour soi ou pour offrir, les traditions des pays se dessinent devant vous et vous permettent de méditer sur un proverbe chaque jour.

Découvrez :-

Les Proverbes Français
Les Proverbes Italiens
Les Proverbes Siciliens
Les Proverbes Espagnols
Les Proverbes Allemands
Les Proverbes Portugais et Brésiliens
Les Proverbes Anglais et Américains
Les Proverbes Amérindiens
Les Proverbes Chinois
Les Proverbes Japonais
Les Proverbes Africains
Les Proverbes Arabes
Les Proverbes Hébreux

Les Proverbes d’Amour
Les Proverbes d’Amitié
Les Proverbes de Motivation
Les Proverbes de Bonheur

31 janvier 1938, à la Salle du Luxembourg, place de la Sorbonne. Ses conférences sont sténographiées et seront publiées ultérieurement. En 1945, il apprend le décès de Peter Deunov, alors qu’il croyait jusque-là préparer sa venue en France. En 1946, un premier recueil des conférences de 1938 est publié sous le titre Amour, Sagesse, Vérité, avec une introduction de Lanza del Vasto. Congrès Spirituel de Grande Fraternité Blanche Universelle . Le jugement est réformé en appel le 24 mars 1950, et il est condamné pour  outrage public à la pudeur , ce qui réduit la peine à 30 mois d’emprisonnement. Mikhaël Ivanoff reprend son activité d’enseignement jusqu’à son départ pour l’Inde.

Le 11 février 1959, il part pour l’Himalaya, le Cachemire, Gulmarg, Calcutta, Tiruvannamalaï, Ganeshpuri. Inde en France un an plus tard, le 9 février 1960. Durant les années qui suivent, il partage son temps entre voyages et enseignement, visitant les lieux saints de la planète, donnant plus de 5000 conférences. Dès avril 1974 commencent à paraître ses Œuvres Complètes aux éditions Prosveta, à Fréjus, en 32 tomes. Un article de Yves Tenret, journaliste belge, publié en 1990 dans le mensuel l’enfant d’abord, qualifie l’ensemble des 400 références de son œuvre de  creuses divagations, compilation superficielle de diverses niaiseries, de faux bon sens et de franc délire . Le Centre de documentation, d’éducation et d’action contre les manipulations mentales estime qu’Aïvanhov affirme détenir un savoir secret et caché d’un maître tibétain, à l’instar de Peter Deunov. Mélangeant christianisme, ésotérisme et théosophisme, il déclare être  un Maître désigné par le Ciel , un Grand Initié au pouvoir  d’essence hiérarchique , c’est-à-dire spirituelle et sacrée.

Peter Deunov, à Sofia, en 1922, avait fondé l’École de la Fraternité blanche. Paris, à Sèvres, où Mikhaël Aïvanhov vit pendant plusieurs dizaines d’années. Des spécialistes universitaires, dont Antoine Faivre, préfèrent toutefois utiliser le terme  Nouveau mouvement religieux  pour qualifier ce type de mouvement. Aïvanhov a une pensée syncrétiste associant de nombreuses traditions ésotériques occidentales et orientales, même s’il se réfère se réfère fréquemment aux Évangiles. Il enseigne essentiellement à partir de sa propre expérience intérieure, de ses observations et compréhensions, ainsi que de sa capacité à décoder des symboles insistant beaucoup sur la nécessité de la réflexion personnelle. Il y affirme notamment que les aspects positifs ou négatifs des thèmes ne sont pas de bons indicateurs des réalisations individuelles. Il insiste également sur l’importance des mots et des questionnements.

Sa pensée basée sur l’ésotérisme a évolué une fois qu’il a quitté Deunov pour se tourner vers une  pédagogie initiatique . Contrairement à d’autres courants ésotériques contemporains, la Fraternité blanche universelle d’Aïvanhov préfère ne pas donner de nom à son système, en restant à la terminologie d’ enseignement . Selon son éditeur,  l’enseignement du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov étant strictement oral, ses ouvrages sont rédigés à partir de conférences improvisées, sténographiées ou enregistrées sur bandes magnétiques. La galvanoplastie spirituelle est une conception, présentée dès 1938, comparant à la galvanoplastie la gestation d’une mère soucieuse d’engendrer un enfant harmonieux.

Partout, dans la nature, la galvanoplastie existe. Son catalogue comprend 254 livres, répartis en une dizaine de collections dont les Oeuvres Complètes, 32 titres, la collection de poche Izvor, 44 titres, les Brochures, 27 titres, ainsi que 10 DVD et 41 CD. Prosveta indique sur son site web avoir diffusé 5,6 millions d’ouvrages d’Omraam Mikhaël Aïvanhov, traduits en une trentaine de langues, depuis sa création, ainsi qu’une distribution annuelle de 150 000 exemplaires. Nous devons prononcer la phrase : Je te remercie, Ô mon Dieu, parce que je suis en bonne santé et vigoureux, aujourd’hui.

Livres de poche, Collection Izvor, Editions Prosveta, Fréjus, 44 titres. Chants de la Fraternité Blanche Universelle. Feuerstein, Georg, La Vie et l’Enseignement d’Omraam Mikhaël Aïvanhov. Fréjus, Éditions Prosveta, 1996, 325 p. Frenette, Louise-Marie, La Vie d’un Maître en Occident. AdA, Varennes, Québec, Canada, 2008, 411 p.