RADIO 51 TELEVISION semaine du 5 au 11 août n° 354 PDF

Fin 2016, le groupe M6 rachète les radios RADIO 51 TELEVISION semaine du 5 au 11 août n° 354 PDF de RTL Group : RTL, RTL2 et Fun Radio. Bernard Montiel fait également partie des tout premiers animateurs de Fun Radio, où il anime une émission sur le cinéma.


Malgré un bon ancrage dans le sud de la France, FUN traverse des difficultés financières et se fait racheter en septembre 1987 par le groupe Hersant, qui la rebaptise Fun Radio et la fusionne avec les réseaux de Chic FM. La plupart des animateurs de Chic FM, dont Nagui et Laurent Boyer, sont remerciés. En 1988, Fun Radio est le réseau musical français qui compte le plus de stations : 97 contre 56 à NRJ, 50 à Kiss FM, 16 à Skyrock et 7 à Hit FM. En 1991, alors qu’il tient l’antenne sur Skyrock, Arthur est débauché par Fun Radio. Fun devance alors sur cette tranche horaire les autres radios qui visent aussi le jeune public. La radio adopte une programmation musicale majoritairement rock-grunge et les émissions de libre antenne occupent la majorité des tranches horaires.

Lovin’Fun et à la polémique née autour de cette émission, le CSA ayant rappelé plusieurs fois à l’ordre la station à la suite de questions déontologiques et de propos crus. En janvier 1995, Cauet aux commandes de la matinale fait une mauvaise blague à propos des camps de concentration comparés à des clubs de vacances, ce qui conduira Fun Radio à le licencier. Le 3 novembre 1997, Axel Duroux, alors PDG de RTL2, prend la présidence de Fun Radio et place Sam Zniber directeur antenne. Lovin’Fun disparaît de l’antenne en juin 1998. 1998, un nouveau format fait son apparition : la station change son logo historique par un logo rose et de forme carrée, très ressemblant à ceux de RTL et RTL2 . De nombreux services – technique, commercial, programmation – sont mutualisés avec ceux de RTL2, qui avait failli fusionner avec Fun, du temps où elle s’appelait Maxximum. En janvier 1999, Fun radio connaît de nouveaux bouleversements.

Le logo change pour la deuxième fois en 6 mois, la station déménage pour s’installer dans les locaux de RTL, rue Bayard à Paris. Le format change à nouveau pour devenir Groove’n’dance. Au cours du même mois, Partyfun est lancée, c’est une émission à base de musique dance mixée. L’audience continu de progresser et de battre des records jusqu’en 2002.

En janvier 2000, Axel Duroux quitte le Groupe RTL pour prendre la direction d’Endemol France. Manu Levy lui succède avec succès avec l’émission Manu à la radio ! RTL, ce qui inclut Fun Radio, pour 216 millions d’euros. Les chansons dancefloor, house et électro, de nos jours, sont privilégiées. Conformément à la stratégie utilisée avec succès par NRJ depuis son origine, les rotations sont très longues. Six titres sur dix dépendent des majors du disque.